Une arnaque d'un nouveau genre sévit en ce moment sur Internet. Les malfaiteurs emploient un procédé particulièrement retors...
IllustrationAFP

Une nouvelle arnaque par Internet particulièrement ingénieuse sévit actuellement dans le Maine-et-Loire, prévient la radio régionale HitWest. Le procédé est simple, mais redoutable : la victime reçoit un email lui demandant de s'acquitter du paiement d'une amende. Pour ce faire, le mail lui propose d'être redirigée vers un lien, https://amende.gov-fr.net. Le paiement de la contravention peut ensuite être effectué. Jusqu'à présent le montant de telles contraventions n'a pas été révélé.

Arnaque aux fausses amendes : des sites similaires à celui du gouvernement ?

Si vous remarquez que quelque chose cloche, vous avez l'oeil ! En effet, l'adresse communiquée par ce mail renvoie à un faux site, presque identique à celui du ministère de l’Action et des Comptes publics. Plusieurs plaintes ont ainsi été déposées à la police du Maine-et-Loire afin de mettre en garde contre la supercherie, qui peut également être réalisée par sms. L'adresse véritable, la seule mise en place pour pouvoir payer des amendes, s'écrit en réalité www.amendes.gouv.fr. La nuance paraît insignifiante mais elle pourrait bien vous faire économiser de l'argent.

La police du Maine-et-Loire incite la population à ne faire confiance à aucun autre site pour payer ses amendes. Les forces de l'ordre invitent également toute personne qui aurait fait les frais de cette arnaque à appeler le 0 805 805 817 ou à contacter le site www.internet-signalement.gouv.fr.

Cette pratique frauduleuse, assez répandue, s'appelle le "phishing", de l'anglais "fishing", qui signifie pêcher. Le faux lien utilisé dans l'escroquerie tient en quelque sorte lieu d'appât pour amadouer d'éventuelles victimes. Soyez vigilant...

Vidéo : Arnaque : de faux agents de La Poste volent des coordonnées bancaires

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.