Le 1er novembre prochain, les pensions Agirc-Arrco devraient être revalorisées. Les partenaires sociaux ont débattu ce mardi 15 septembre des possibilités. Elles ne jouent pas vraiment en faveur des retraités...
Retraite complémentaire : la revalorisation Agirc-Arrco quasi gelée en novembre 2020 ? IllustrationIstock

Une revalorisation minime au 1ᵉʳ novembre 2020, tout au mieux. Voici ce qu’envisagent les partenaires sociaux, gestionnaires de l’Agirc-Arrco. Ils se sont d’ailleurs réunis le 15 septembre pour en débattre. La conjoncture actuelle (chômage, crise, inflation fluctuante…), rend la tâche difficile, au vu des nombreuses incertitudes. Et ce, même si tout est cadré à l’avance.

Revalorisation des pensions : des règles fixées jusqu’en 2022

Selon l’accord national interprofessionnel (ANI) du 10 mai 2019, les règles sont en principe fixées jusqu’en 2022. Cet ANI indique que la valeur de service du point, qui détermine l’augmentation annuelle des pensions, évolue chaque 1ᵉʳ novembre comme le salaire annuel moyen (SAM) des ressortissants du régime, rapporte Capital. Le facteur de soutenabilité, calculé pour que la valeur du point fluctue comme les prix à la consommation hors tabac, est ensuite retiré de cette donnée.

Toutefois, la crise sanitaire a tout bouleversé et les partenaires sociaux gérant l’Agirc-Arrco doivent prendre en compte les effets de cette situation exceptionnelle. Le premier est le chômage partiel de masse, qui n’engendre pas de cotisations. Résultat, selon les données transmises aux partenaires sociaux, le salaire annuel moyen a baissé de 5%.

Cela signifie-t-il que les pensions pourraient aussi diminuer de 5% ? Bien heureusement, non. L’accord précise qu’en "aucun cas pendant cette période, la valeur de service du point ne peut diminuer en valeur absolue". Pas d’inquiétude donc.

Second point en prendre en considération, l’inflation…

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Vidéo : Retraite supplémentaire : une nouvelle loi votée par les députés ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.