Selon une étude de Panorabanques révélée par Capital ce 21 juin, les retraits dans les autres banques que la vôtre ainsi que les virements bancaires en agences sont les deux habitudes qui vous coûtent le plus cher.
Banque : ces deux comportements bancaires qui vous coûtent cherIstock

Vos services bancaires pourraient vous coûter moins cher. Comme le rapporte Capital, vous pourriez économiser sur les frais bancaires en renonçant à deux mauvaises habitudes. En effet, selon une étude du comparateur Panorabanques parue le 21 juin et relayée par le quotidien économique, 31% des Français assurent ne pas prêter attention à la banque dans laquelle ils retirent des espèces au quotidien, et ce malgré les frais que ces retraits engendrent.

Ces retraits d’argent réalisés en dehors du réseau de distributeurs automatiques de sa propre banque ont vu leur tarification s’envoler selon le comparateur Panorabanques. En effet, le coût annuel moyen de quatre retraits déplacés par mois a augmenté de 39% en 2022 en passant à 12 euros, contre seulement 8,6 euros en 2021 selon Panorabanques.

Retraits déplacés : retirez des grosses sommes

Les banques ont tous un nombre de retraits gratuit à réaliser dans d’autres banques que la vôtre. Si vous dépassez ce plafond, votre banque vous facturera ensuite les retraits. Il est essentiel de vérifier auprès de votre banque le nombre de retraits déplacés gratuits par mois auquel vous avez droit et ainsi de privilégier des retraits dans des DAB de votre banque par la suite. Vous pouvez également anticiper et retirer de grosses sommes afin d’éviter les retraits multiples qui feront s’envoler vos frais bancaires. Capital précise que 24 banques ont décidé de baisser le nombre de gratuits autorisés, comme le CIC et le Crédit Mutuel Alliance Fédérale. Dans le même temps, cinq autres banques ont également augmenté le coût unitaire du retrait déplacé quand il dépasse la limite gratuite. C’est notamment le cas de la LCL.

Face à la disparition progressive du nombre de distributeurs automatiques de billets, un problème majeur se pose, comment aller retirer de l’argent dans un DAB de notre réseau bancaire s’il n’y en a plus dans nos environs ? Pour rappel, à la fin 2020, selon la Banque de France, la France métropolitaine comptait 48 710 distributeurs de billets en activité, contre 50 316 un an auparavant (et 52 451 fin 2018), soit une baisse annuelle de 3,2%. "Cette diminution est concentrée sur les villes les plus peuplées et les mieux équipées, reflétant une optimisation des installations existantes dans les zones les mieux équipées et n’étant donc pas de nature à altérer les indicateurs d’accessibilité", tente toutefois de relativiser l'institution.

Attention aux virements bancaires en agences

Outre les retraits en dehors de leur réseau bancaire, les ménages français ont la possibilité de réduire leurs frais bancaires en les réalisant en ligne. En effet, selon le sondage de Panorabanques révélé par Capital, le coût unitaire des virements bancaires en agences a augmenté de 9,5% en 2022, passant de de 4,2 euros à 4,6 euros en moyenne. Une hausse intervenue en raison de la hausse tarifaire conjointe de 48 banques.

Panorabanques révèle les banques ayant le plus augmenté le montant des virements bancaires en agence. Il s’agit du Crédit du Nord, qui les facture 8 euros, de la Société générale et des caisses du Crédit Agricole qui les font payer 7 euros l’unité et de LCL qui fixe le virement bancaire en agence à 6,09 euros. Si c’est déjà le cas de beaucoup de clients bancaires, n’hésitez pas à réaliser vos virements bancaires par internet via l’espace en ligne de votre banque

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.