Ce 16 février démarre la nouvelle saison de Top Chef sur M6. Pour cette treizième édition, Glenn Viel a intégré le jury à la place de Michel Sarran et compte bien mener sa brigade à la victoire face aux trois autres chefs adversaires. Voici son portrait.
Top Chef 2022 : qui est Glenn Viel, le nouveau juré de l’émission ?© Reynaud Julien/APS-Médias/ABACAabacapress
Sommaire

Glenn Viel victime de dyslexie durant sa scolarité

Attention, un nouveau juré débarque derrière les fourneaux. Ce mercredi 16 février commence la nouvelle saison de Top Chef sur M6. Une treizième édition marquée par l’arrivée de Glenn Viel en remplacement de Michel Sarran, remercié par la production en 2021. Si le jeune chef a tenté de se faire une place parmi les trois juges Hélène Darroze, Philippe Etchebest et Paul Pairet, cela n’a pas forcément été évident au cours de sa vie.

Avant de faire carrière dans la gastronomie, ce fils de militaire né à Versailles a vécu une scolarité chaotique, marqué par un lourd handicap. "J'ai une dyslexie assez lourde, je me sentais montré du doigt quand je recevais mon bulletin dans les derniers de la classe", évoquait le quadragénaire dans les pages du JDD ce 6 février. Alors qu’il hésitait à devenir gendarme, ses problèmes d’écriture l’ont contraint à se destiner à la cuisine.

D’un BEP cuisine obtenu dans un lycée professionnel à Saint-Quay-Portrieux jusqu’à son Bac professionnel au Mans, Glenn Viel a été marqué par ses soucis dyslexiques. "En pension, mes résultats étaient toujours mauvais, je prenais cher, mon père pensait que je n'arriverais à rien dans la vie… ”, a-t-il expliqué à nos confrères. Ce qui ne l’a pas empêché de poursuivre sa voie à travers des expériences professionnels, comme son stage chez Joël Boillaud.

Pourtant, son choix de carrière n’était pas forcément bien vu par son entourage. "À l'époque, c'était vu comme un échec, mais ma famille savait que je ne me lancerai pas dans de grandes études. Aujourd'hui, je bombe le torse quand je dis que je suis chef", a-t-il confié dans Paris Match, en soulignant la rigueur d’une telle profession. "J'ignorais que la cuisine était aussi militaire ! C'était plus dur que chez moi. Heureusement que mon éducation m'a préparé, j'aurais sûrement arrêté sans ça". De quoi lui permettre de suivre une incroyable ascension dans la gastronomie.

Glenn Viel est un chef écoresponsable triplement étoilé

Avec détermination et acharnement, Glenn Viel a fait ses armes dans les établissements prestigieux de la gastronomie française. Du Meurice au Plaza Athénée, le chef français a obtenu deux étoiles au guide Michelin lors de son passage dans les cuisines du Kilimandjaro à Courchevel. À la tête de l'Oustau de Baumanière depuis 2015, le quadragénaire porte fièrement sa troisième étoile dans le célèbre guide.

Sans oublier son titre de "Chef de l’année 2020", le cuisinier réputé pour sa gastronomie durable garde une certaine distance face à cet incroyable palmarès. "Au départ, obtenir les trois étoiles, c’est génial, comme devenir champion olympique après vingt ans de sacrifices. J’avais une cape et je volais", a-t-il confié au JDD avant d’avouer. "Mais l’atterrissage a été compliqué. J’étais malheureux et j’avais l’angoisse de les perdre. Ça a inhibé ma créativité. Puis le Covid est arrivé…".

Plus apaisé aujourd’hui, c’est pourtant un autre challenge plus stimulant qui l’attendait dans Top Chef. D’autant plus que son arrivée a été quelque peu mouvementée !

Glenn Viel bizuté à son arrivée dans Top Chef

Visage bien connu des fans de Top Chef, Glenn Viel était déjà venu en tant que juge invité lors des saisons précédentes. Si le quadragénaire semble être arrivé en terrain conquis à la place de Michel Sarran, certaines rumeurs lui auraient prêté des tensions avec Philippe Etchebest. "Il ne faut pas le dire ! Vous connaissez la presse… Je l’ai dit à Glenn : il ne faut pas s’arrêter à ce que peuvent raconter certains", s’est amusé le chef bordelais dans Télé 2 Semaines.

Avant que son nouveau collègue ne réplique. "Il n’y a pas eu de bagarre ou quoi que ce soit de ce genre, vraiment pas". Une ambiance plutôt détendue et bon enfant, marqué par un bizutage pour le petit nouveau par les juges historiques. "Il y a eu des petites boutades effectivement !" a-t-il avoué avant de s'expliquer dans Télé Loisirs. "Ils ont notamment voulu que je porte une tenue de reine d’Angleterre. Ils m’ont fait croire qu’à chaque arrivée d’un juré, le petit nouveau devait se déguiser. À l’époque, Hélène se serait costumée en poulet et Paul en épi de maïs…". Et, de conclure avec humour. "J’ai juste mis la perruque". Alors, à vos tabliers et préparez-vous à découvrir la promotion 2022 de Top Chef sur M6.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.