Ce mardi 14 septembre, France 2 diffuse un concert dédié à Johnny Hallyday à l'AccorHotels Arena de Paris. Près de 4 ans après la disparition du rockeur, cette soirée attendue des téléspectateurs connaît quelques polémiques. Planet fait le point.
Hommage à Johnny Hallyday (France 2) : les dessous d'un concert événement qui diviseAFP

Une soirée événement dédiée au taulier. Bientôt quatre ans après la disparition de Johnny Hallyday, un grand concert est organisé ce mardi 14 septembre en l’honneur de l’artiste, diffusé sur France 2 en direct de l’AccorHotels Arena à Paris devant 10 000 fans.

À l’occasion de cette journée où sera inaugurée l’esplanade à son nom et d’une œuvre d’art sur le parvis de Bercy, sa veuve Laeticia Hallyday s’est confiée sur les coulisses du spectacle dans Le Parisien. "Cela va faire bientôt quatre ans que Johnny est parti et on a tous besoin de remettre la musique au premier plan", a-t-elle déclaré face à cinq lecteurs du quotidien. Une soirée sous la direction musicale d’Yvan Cassar où seront présents une vingtaine d’artistes (Patrick Bruel, Florent Pagny, Louane, Amir, etc.) qui chanteront les plus grands tubes du Taulier dans une incroyable mise en scène technologique.

Johnny Hallyday sur scène en hologramme : info ou rumeur ?

L’occasion pour les fans de revoir leur idole sur la scène de Paris Bercy, où il a donné 101 concerts dans sa carrière, ressuscité en hologramme ? Hors de question pour Laeticia Hallyday, balayant d’un revers cette rumeur. "Il n’y a pas d’hologramme. Je ne suis pas prête pour ça. Je ne sais pas d’où vient cette histoire", explique-t-elle. "Un monsieur a fait beaucoup parler de lui en disant qu’il m’avait attaquée sur l’utilisation d’un hologramme alors que mon avocat n’a jamais rien reçu. En fait, il n’y a pas de jurisprudence sur l’utilisation d’hologramme. Une société comme celle de ce monsieur peut faire un hologramme de Johnny – comme de n’importe quel autre artiste – sans l’accord des ayants droit".

Ce qui a obligé la mère de Jade et Joy Hallyday de prendre une décision importante. "Et j’ai décidé, parce que ce monsieur m’a profondément énervée, de mandater mes avocats pour mener un combat et ouvrir un débat. Et pas que pour Johnny. Il faut une loi pour nous protéger", assure-t-elle dans Le Parisien. Des propos que la quadragénaire a réitérés avec fermeté lors de son passage dans Quotidien sur TMC.

Un hommage musical qui divise chez les stars

Pourtant, ce concert hommage intitulé Que je t’aime semble également susciter quelques divisions parmi les proches de Johnny. À commencer par ses enfants Laura Smet et David Hallyday qui ont décliné l’invitation. "J’ai invité David à venir sur scène mardi, j’aurais adoré qu’il chante 'Sang pour sang' (un tube écrit pour son père, NDLR). Il a répondu gentiment par son avocat qu’il ne pourrait pas être là parce qu’il est en tournée. C’est dommage, ça sera pour une prochaine fois, mais j’étais honorée qu’il me réponde", a expliqué Laeticia Hallyday. "J’ai envoyé un mail à Laura. Malheureusement, elle ne m’a pas répondu, mais a donné une réponse sur Instagram. Cela m’a beaucoup attristée. J’espère qu’on arrivera un jour à ne plus se parler par avocat".

D’autres personnalités et amis de Johnny auraient également souhaité ne pas prendre part à cette célébration. À l’image de ses partenaires des Vieilles canailles Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, son musicien Greg Zlap ou encore Pascal Obispo. Sur le plateau de TPMP le 6 septembre, Bernard Montiel affirmait que le chanteur de 56 ans "trouvait ça pas clair, ce qu’il se passait autour du concert".

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.