Face à la seconde vague de l'épidémie de coronavirus, le gouvernement multiplie les mesures. Certaines restrictions consistent, entre autres, à limiter les rassemblements festifs et conviviaux. Doit-on s'inquiéter d'un reconfinement le week-end ? Planet fait le point.
Covid-19 : après le couvre-feu, un reconfinement le week-end ? Istock

Depuis le 31 décembre 2019, plus d'un million de personnes ont été diagnostiquées positives au Covid-19 en France. Ce seuil symbolique serait, malheureusement, bien en dessous de la réalité de la situation épidémique dans l'Hexagone. D'après Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, "il y a probablement plus de 50 000 cas par jour", d'après une citation partagée par Le Point. "Le Conseil scientifique estime que l'on est plutôt autour de 100 000 cas par jour (...) Entre les cas diagnostiqués, les cas qui ne se font pas diagnostiquer, les cas asymptomatiques… On est autour de ce chiffre. On a un virus qui circule de façon extrêmement rapide", précise l'immunologue.

Ces déclarations surviennent alors que l'Agence nationale de santé publique a recensé plus de 52 000 cas pour la seule journée du dimanche 25 octobre 2020, un chiffre record. De plus, Santé publique France a également noté 12 176 nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours, dont 1 816 en service de réanimation.  Des données inquiétantes quant à la situation des hôpitaux, débordés et surchargés en cette période de pandémie. 

Covid-19 : "Le temps n'est plus aux demi-mesures"

Face à la résurgence de l'épidémie que le gouvernement n'hésite plus à qualifier de seconde vague, il faut agir. Ainsi, 46 millions de Françaises et de Français sont désormais soumis à un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin. Cette mesure phare est accompagnée d'autres restrictions, comme les interdictions de rassemblements festifs (mariages, par exemple) et la limitation des regroupements dans l'espace public. Bien sûr, il y a également le port du masque qui s'est largement démocratisé dans les lieux publics. Toutefois, ces mesures ne sont pas au goût de certains professionnels de la santé... Dans un communiqué des représentants de l'Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) des médecins libéraux Auvergne-Rhône-Alpes, relayé par Le Figaro, les experts tirent la sonnette d'alarme. "La situation est grave et le temps n'est plus aux demi-mesures", assènent-ils. Pour ralentir la propagation du virus, ces médecins font alors une proposition pour le moins radicale...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.