Réforme du collège : l'intérêt de l'enfant d'abord !

La droite vilipende les projets relatifs à la réforme du collège et à la refonte des programmes avec une rare mauvaise foi et une violence condamnable. À quoi j’ajoute qu’elle n’a guère de leçons à donner : notre système éducatif a essuyé un véritable tsunami sous le règne de Nicolas Sarkozy.

Il a fallu réparer ces dégâts et le gouvernement tente de le faire depuis 2012 notamment par un recrutement conséquent d’enseignants. Mais, tous les acteurs du système éducatif le savent, le collège ne va pas bien dans notre pays. Au point qu’au plan des résultats scolaires nous sommes en queue du peloton européen et ce malgré le travail remarquable des enseignants.

Il faut donc agir pour améliorer les choses. C’est l’objectif de la réforme de l’organisation des collèges et des programmes.

À lire aussi - Réforme du collège : une polémique en 5 actes

Alors oui, ses propositions font débat, suscitent des craintes chez des enseignants. Il ne servirait à rien de les nier et il ne serait pas responsable de les ignorer. La discussion doit se poursuivre avec tous les partenaires de l’école.

C’est sur ce terrain plutôt que sur celui de l’invective qu’il faut se placer, et ce n’est jamais facile quand il s’agit d’éducation, tant le sujet est légitimement sensible aux enseignants, aux parents et surtout aux élèves.

Edito publié sur le site de Jean-Noël Carpentier le 19/05/2015.

En vidéo sur le même thème :La réforme du collège "va nous permettre de sortir d'un statu-quo qui n'était plus tenable", juge Najat Vallaud-Belkacem

Publicité
Publicité