A l’issue d’une séance plénière, le Parlement européen a décidé ce mardi de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen. La présidente du Front National peut donc désormais être poursuivie pour ses propos assimilant les "prières de rue" des musulmans à une "occupation".

Eurodéputé depuis 2004, Marine Le Pen s’était exprimée lundi à propos de cette décision. Au micro de LCI, elle avait alors déclaré : "Oui, ça va arriver parce que je suis dissidente. Je ne le crains absolument pas. Je m’en moque".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité