Convocation des Etats Généraux du peuple français

"Prenez la parole"

Notre France est malade et le pouvoir incapable. Nous Français sommes partagés entre colère et résignation. Les crises succèdent aux crises pour n'en former plus qu'une permanente et globale. Chômage de masse, insécurité, dette et déficits, immigration incontrôlée, paralysie d'un Etat qui asphyxie le pays, menace climatique, impuissance de l'Europe...Consternant ! Comment a-t-on pu en arriver là ?

On en est arrivé là parce que notre système politique est à bout de souffle, usé à la corde, déconnecté des réalités que chacun d'entre vous vit au quotidien. Incapable de lucidité et de courage, sans vision, sans projet, sans solution. Avec pour seul baromètre le sondage, pour seule boussole, sa réélection, pour seule raison d'être, sa survie. Et, tout naturellement, le peuple désemparé s’exprime de moins en moins par le suffrage universel. Comme il ne croit plus en ceux qui devraient le représenter il n’a plus, comme seule ressource, qu’à faire exploser de temps à autre sa colère, avec plus ou moins de violence et plus ou moins de succès.

Il est 89 moins le quart.

La noblesse d’Etat qui nous domine ne sait plus qui est le peuple. Elle ne le voit plus et ne l’entend plus.

Le pouvoir tient sa légitimité du peuple mais aujourd'hui, le peuple se détourne et conteste le pouvoir. Il y a certes des élus de la Nation, y a-t-il encore des élus du peuple ? Chaque élection présidentielle apporte son cortège de déceptions. Qu'en sera-t-il de la prochaine ? Alors que l'on attendait un grand souffle après les drames de l'an dernier, eh bien ! notre vie politique est de nouveau entrée dans la querelle des ego  hypertrophiés. Le seul geste du bulletin dans l'urne, aussi essentiel soit-il, ne suffit plus.

Alors, comme toujours aux heures graves de notre histoire, il n'est plus qu'un recours : Le peuple de France.  Une fois encore, c'est au peuple de France de prendre la parole, comme il l'a déjà fait à plusieurs reprises dans sa longue histoire par la réunion des Etats Généraux*. La première fois ce fut sous Philippe le Bel, la dernière en 1789. Sièyes marque alors les esprits**. A nous aujourd’hui de retrouver cette flamme.

C'est pourquoi,

je prends la responsabilité de convoquer les Etats Généraux du peuple français.

Le peuple de France, c’est vous ; chacune et chacun d’entre vous. Vous qui connaissez la réalité parce que vous la vivez, vous qui portez les solutions sans pouvoir le dire.

Parce que nous sommes libres et égaux en droit, chacun est légitime à s'exprimer.

Alors, prenez la parole.

Rédigez vos cahiers de doléances***, c'est-à-dire, ce que vous voulez comme réformes politiques, économiques, sociales et autres. Sans tabou et dans le respect de chacun et de tous. Sur tous les sujets d'intérêt général.

Dès maintenant et ce jusqu’au 15 avril 2016, adressez-les moi via Facebook, mail ou courrier****.

A l'issue de cette période, j’en ferai le plus fidèlement possible la synthèse et je vous proposerai que nous nous réunissions et tenions les Etats Généraux du peuple français vers la mi-juin 2016. Nous y débattrons de vos cahiers de doléances et de vos propositions. A l’issue, nous pourrons faire ensemble le projet de redressement de la France pour vous, vos enfants, pour nous, pour tous.

A quoi cela servira-t-il ? Peut-être à rien. Peut-être à l’essentiel : faire entendre votre voix, poser les bases d’une nouvelle politique, d’un nouveau départ, d’une réelle espérance. Plus nous serons nombreux, plus ce projet pèsera lourd.

"L'ambition personnelle est une passion infantile" (Charles de Gaulle). Mon initiative n'est pas une candidature personnelle à quoi que ce soit. Alors pourquoi la prendre ? Précisément parce que personne ne le fait et qu’il faut bien le faire. Parce qu’il faut bien que quelqu’un réagisse, le dise et le fasse. Parce que le déclin de la France m’est insupportable. Parce que je refuse l’impuissance politique et parce que je suis convaincu que le sursaut viendra du peuple. Face à un système politique discrédité, je ne souhaite être que le catalyseur de vos espoirs.

_________________________________________________________________

*Etats GénérauxDans la monarchie française et jusqu’à la Révolution de 1789. Les Etats Généraux sont des assemblées politiques, composées de représentants de tout le royaume - élus - envoyés par chacun des trois ordres (clergé/noblesse/tiers-état) pour délibérer sur des questions d’intérêt public. Ils sont en général réunis par le roi lors de crises, politique ou financière. Leur ébauche remonte à 1302, les derniers datent de 1789.

**23 juin 1789 – Extrait de la déclaration d’Emmanuel-Joseph Sièyes " …quelque orageuses que paraissent les circonstances, nous avons toujours une lumière pour nous guider. Demandons-nous quels pouvoirs nous exerçons et quelle mission nous réunit ici de tous les coins de France...sommes-nous les envoyés du peuple, remplissons notre mission, librement, courageusement…Nous l’avons juré, Messieurs, et notre serment ne sera pas vain, nous avons juré de rétablir le peuple français dans ses droits…".

***Cahiers de doléances C’est lors des Etats Généraux de 1484 à Tours, qu’apparaissent les cahiers de doléances. Il s’agissait de documents par ordre (clergé/noblesse/tiers-état) dans lesquels étaient consignés les plaintes et vœux du peuple de France que ses représentants, élus aux Etats Généraux, devaient faire valoir.

**** Facebook : https://www.facebook.com/grouardserge/    Mail : grouard.serge@orange.fr     Courrier : Permanence de Serge Grouard - 3 rue du Tabour - 45000 ORLÉANS