Ce lundi 11 janvier, M6 diffuse son émission inédite "Opération Renaissance" présentée par Karine Le Marchand. Si ce nouveau programme suit le parcours de dix individus atteints d'obésité, il suscite déjà la controverse avant sa diffusion. Explications.
Opération Renaissance : cette émission inédite de Karine Le Marchand qui fait déjà polémiqueabacapress

Opération Renaissance : quel est le concept ?

Trois ans de tournage, un an de montage et un programme qui fait déjà parler de lui. Ce lundi 11 janvier, M6 diffuse sa nouvelle émission Opération Renaissance animée et produit par Karine Le Marchand. Une docu-réalité qui s’appuie sur le concept suivant : suivre le parcours d’individus atteints d’obésité morbide ayant choisi de maigrir en sollicitant une opération de l’estomac.

À travers ce thème de société, c’est aussi l’occasion d’évoquer ce sujet de santé à une heure de grande écoute à la télévision. Impliquée sur cette thématique, Karine Le Marchand a longtemps discuté sur cette idée de programme pour la chaîne privée. "Depuis plusieurs années, je demandais à M6 de faire une émission sur l'obésité. Il n'y avait rien là-dessus à la télévision, à part quelques documentaires de temps en temps. Selon moi, cette thématique ne peut pas être abordée de manière rapide", a-t-elle expliqué dans un entretien accordé à Pure Médias.

C’est après avoir vu l’émission de téléréalité américaine The Biggest Loser que l’animatrice de 52 ans a sauté le pas auprès des dirigeants pour préparer sa propre version, la méthode controversée en moins. "À l'époque, nous avions réfléchi avec Nicolas de Tavernost et Thomas Valentin à racheter le format. Nous en avions discuté avec Shine, qui en avait les droits, avant de renoncer. Affamer quelqu'un, le faire souffrir et le mettre en compétition pour qu'il perde massivement du poids étaient selon nous trop humiliants. Il fallait un autre format", avouait-elle à nos confrères.

Plus loin, Karine Le Marchand précise ses motivations pour produire son émission. "On a regardé les statistiques de 'The Biggest Loser'. Ça a été le déclencheur. Une étude a montré qu'après 10 ans, 95% des personnes qui avaient été suivies avaient repris tout leur poids, voire en avaient pris plus. […] Nous ne voulions surtout pas faire la même chose", justifie-t-elle en ajoutant. "Et puis, un an, ce n'est pas assez long. En un an, nos témoins ont perdu du poids mécaniquement. Les problèmes sont arrivés généralement après, quand ils se sont retrouvés face à leurs peurs et leurs angoisses. Le travail le plus important était à faire là !"

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.