INTERVIEW - Gratien a-t-il abandonné sa profession de comptable après avoir remporté la finale de la saison 5 d'Objectif Top Chef ? Le grand gagnant du concours culinaire de M6 nous répond au détour d'un entretien sur son impressionnant parcours et sa passion pour la cuisine.
Objectif Top Chef (M6) : Gratien est-il toujours comptable ? Il nous répond !© Marie Etchegoyen/M6

Quel était votre sentiment après avoir remporté la finale d'Objectif Top Chef ?

Gratien : Je suis très fier car j'ai fait un super parcours, quasiment sans faute. La victoire a une saveur particulière car je suis un amateur et j'ai affronté des apprentis chevronnés. Avec la passion et le travail, on peut faire de jolies choses.

D'où vient votre passion pour la cuisine ?

Gratien : J'ai toujours aimé la cuisine, bien manger et faire à manger. En allant aux restaurants, j'ai toujours ce petit côté "curiosité culinaire". C'est en grandissant que cette passion s'est bien développée. 

Comment avez-vous peaufiné vos techniques au fil du temps ?

Gratien : Beaucoup en regardant les saisons de Top Chef et d'Objectif Top Chef. A force de regarder, je me dis "qu'est-ce que je ferai à leur place ?". J'ai acheté beaucoup de livres, j'ai des abonnements sur différents sites comme celui de L'Académie du Goût qui est très fourni en termes de recettes et de techniques. A côté de ça, j'ai acheté beaucoup de matériel pour m'entraîner chez moi.

Lors de la finale, les téléspectateurs ont vu que vous étiez capable de mener une brigade. C'est pourtant la première fois que vous faisiez ça. Comment êtes-vous parvenu à adopter ce rôle ?

Gratien : Avec mes deux camarades, il y avait vraiment un esprit de cohésion. Je leur ai dit que je suis là pour driver, ce sont mes recettes mais le but c'est qu'on prenne tous les trois du plaisir. Si on prend du plaisir, ça va se ressentir dans l'assiette. Et c'est ce qui s'est passé. Je travaille beaucoup en équipe dans mon job, ça m'a aidé. 

Vous vous êtes donc servi de votre expérience de comptable pour cette épreuve ?

Gratien : C'est ça, le côté rigoureux de mon travail a servi pour appréhender cette épreuve.

Quelle était l'épreuve la plus difficile que vous aviez relevé pendant la compétition ?

Gratien : Celle de la tarte aux pommes car c'était une épreuve de pâtisserie. Je suis moins efficace en pâtisserie qu'en cuisine pure. 

La pâtisserie est le domaine de compétence que vous souhaitez améliorer en particulier pour le prochain concours Top Chef ?

Gratien : L'objectif pour Top Chef, c'est de me perfectionner sur tous les plats. Les candidats qui font Top Chef sont très costauds et très solides. De saison en saison, le casting se renforce. L'idée, c'est de ne pas se montrer ridicule et de prouver que l'amateur peut hisser son niveau pour être à la hauteur.

Vous avez d'ailleurs montré que vous avez un mental d'acier tout au long de l'émission. D'où vient votre ténacité ?

Gratien : Je suis un gagnant. Quand je fais quelque chose, j'aime bien aller au bout des choses. L'idée principale, c'était de faire goûter ma cuisine au chef Etchebest. J'ai pris les épreuves les unes à la suite des autres. J'ai gardé la tête froide et pris du plaisir. Il y a beaucoup de traits de mon caractère qui ressortent dans ce que je fais. Malgré mon statut d'amateur, j'ai voulu montrer ma technique et mes connaissances culinaires dans toutes mes assiettes.

Que représente Philippe Etchebest pour vous ? Le chef est-il en quelque sorte votre mentor ?

Gratien : C'est un peu le papa maintenant ! C'est à moi de ne pas le décevoir car il a placé beaucoup de confiance en moi. Je dois lui montrer que j'ai compris ce qu'il attendait de moi. Je sais que lui aussi c'est un gagnant et j'espère faire triompher sa brigade. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aller le plus loin possible !

Il vous surnomme d'ailleurs "le sanglier des Ardennes". Ce surnom semble vous plaire et vous vous êtes également amusé à appeler vos brigadiers de la finale "les marcassins". Tient-on un concept pour les réseaux sociaux ?

Gratien : Je ne sais pas si c'est un concept mais le sanglier c'est un peu le symbole des Ardennes. Le chef y a vécu, il connaît très bien la région. C'est un surnom affectif. Ça m'a collé tout au long de l'émission et ça m'a fait sourire. Je suis très fier de représenter ma région et je suis très attaché à mon terroir.

Le métier de comptable, c'est donc terminé ?

Gratien : L'idée, c'est de ne pas brûler les étapes. Je suis en cours de changement de profession. A l'heure actuelle, je suis toujours comptable. Premier trimestre 2020, ça va s'arrêter. Je vais faire des formations et je vais aller travailler dans des restaurants pour progresser afin de devenir un professionnel de la cuisine. 

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.