MISS FRANCE 2020 - Le samedi 14 décembre prochain, 30 candidates régionales se disputeront l'écharpe de Miss France 2020. A l'issue de l'élection, la gagnante succédera à Vaimalama Chaves, Miss France 2019. Comme chaque année, la cérémonie sera présentée en direct sur TF1 par Jean-Pierre Foucault et Sylvie Tellier.
Miss France 2020 : actus, photos des candidates 2019, date de l'élection...© François Lo Presti/AFPAFP

Miss France 2020 : les dernières infos

06/11/2019 : dans Touche pas à mon poste, Cyril Hanouna demande à son invitée, Sylvie Tellier, s'il est possible de voir un jour une Miss voilée. La directrice générale du Comité Miss France affirme respecter les choix et les aspirations politiques de chacune. "Maintenant, dans le cadre du concours Miss France, et d’ailleurs c’est dans notre règlement, on demande à chaque jeune fille de participer à toutes les phases du concours mais de façon identique", a-t-elle précisé.

01/11 : la délégation de Miss Lorraine a présenté sur son compte Instagram le nouveau costume régional qui sera portée par Ilona Robelin, Miss Lorraine 2019, au concours Miss France 2020. Baptisée "L'ALERION", la tenue a été confectionnée par la créatrice Marion Lambert. "L'alérion est l'oiseau présent sur le drapeau de la Lorainne 'D'or'", explique la délégation de Miss Lorraine sur son post Instagram.

31/10 : suite à la polémique autour de l'éviction d'une candidate de Miss Auvergne 2019, une organisatrice de l'élection décide de quitter le comité. Elle pousse également un coup de gueule sur les "critères officieux" du concours dans une interview accordée au quotidien La Montagne.

29/10 : Vaimalama Chaves annonce dans une vidéo publiée sur son compte Instagram qu'elle lance sa carrière de chanteuse après son règne de Miss France. "J'ai vraiment hâte de partager ma musique avec vous ! Une autre partie de moi qui se dévoile", a-t-elle commenté sous sa vidéo.

29/10 : Sylvie Tellier a annoncé à L'Est Républicain que la tenue de Poilu, prévue pour revêtir Miss Lorraine lors du défilé des costumes traditionnelles au concours Miss France 2020, sera remplacée. La tenue avait créé une vive polémique lorsque le croquis du costume régional avait été dévoilée le 12 octobre dernier sur le compte Instagram de la créatrice Marion Lambert. Geneviève de Fontenay, ex-directrice de la Société Miss France, était montée au créneau. Elle déclare au Républicain Lorrain que cette tenue est  une "insulte pour la mémoire de tous qui sont morts pour la France". 

27/10 : interrogée par Le Parisien, Sylvie Tellier explique qu'elle n'est pas opposée aux candidates transgenres au concours Miss France 2020. Cependant, la directrice générale de la Société Miss France estime que "les Français ne sont pas prêts à élire une jeune femme transexuelle".

27/10 : à l'issue de l'élection de Miss Picardie 2019, on connaît enfin la liste finale des 30 candidates qui participeront au concours Miss France 2020 le 14 décembre prochain.

Miss France 2020 : la date et le lieu de la cérémonie

L'élection de Miss France 2020 se déroulera le  samedi 14 décembre prochain au Dôme de Marseille. Comme chaque année, la cérémonie sera présentée par Jean-Pierre Foucault avec la directrice générale de la Société Miss France Sylvie Tellier. La lauréate deviendra à l'issue de la soirée la 90ème Miss France et succèdera à Vaimalama Chaves, élue Miss France 2019. Le thème de l'élection 2019 sera placée sous le signe du voyage avec une thématique intitumée "Le tour du monde des Miss". Côté billetterie, il n'y a actuellement plus de place en vente pour assister à la cérémonie. Les billets étaient en vente à des prix allant de 35 à 65 euros. Cependant, il reste des places pour assister à la répétition générale le vendredi 13 décembre. Les billet sont en vente à 25 euros. Vous pouvez réserver votre place sur le site Adam Concerts.

Miss France 2020 : le jury

L'identité des membres du jury de la 90ème élection de Miss France 2020 n'a pas encore été dévoilée. Pour rappel, lors de l'élection de Miss France 2019, c'est Line Renaud qui présidait la cérémonie. A ses côtés, on a pu retrouver la chanteuse Jenifer, Miss France 2011 Laury Thilleman, l'humoriste Claudia Tagbo, la danseuse étoile Alice Renavand, l'actrice Maud Baecker et la joueuse de tennis Caroline Garcia.

Miss France 2020 : découvrez les 30 candidates régionales élues en 2019 qui participeront au concours (PHOTOS)

Depuis le 21 juin dernier, le Comité Miss France a organisé plusieurs élections à travers la France métropolitaine et dans les territoires d'outre-mer pour trouver les candidates de Miss France 2020. A l'issue de l'élection de Miss Picardie 2019 qui s'est déroulée le 27 octobre dernier, on connaît désormais les noms des 30 miss régionales qui vont se disputer la succession de Vaimalama Chaves :

  • Miss Alsace 2019 : Laura Theodori, 23 ans, 1m71, élue le 8 septembre à Monswiller.
  • Miss Aquitaine 2019 : Justine Delmas, 21 ans, 1m77, élue le 14 septembre à Bergerac.
  • Miss Auvergne 2019 : Meissa Ameur, 21 ans, 1m86, élue le 18 octobre à Montluçon.
  • Miss Bourgogne 2019 : Sophie Diry, 21 ans, 1m76, élue le 22 septembre à Autun.
  • Miss Bretagne 2019 : Romane Edern, 24 ans, 1m72, élue le 27 septembre à Ploemeur.
  • Miss Centre-Val de Loire 2019 : Jade Simon-Abadie, 22 ans, 1m73, élue le 5 octobre à Déols.
  • Miss Champagne-Ardenne 2019 : Lucille Moine, 18 ans, 1m73, élue le 11 octobre à Troyes.
  • Miss Corse 2019 : Alixia Cauro, 20 ans, 1m76, élue le 6 septembre à Porticcio.
  • Miss Côte d'Azur 2019 : Manelle Souahlia, 18 ans, 1m72, élue le 28 juillet à Mandelieu-la-Napoule.
  • Miss Franche-Comté 2019 : Solène Bernardin, 23 ans, 1m76, élue le 20 octobre à Besançon.
  • Miss Guadeloupe 2019 : Clémence Botino, 22 ans, 1m75, élue le 3 août au Gosier.
  • Miss Guyane 2019 : Dariana Abé, 21 ans, 1m73, élue le 12 octobre à Cayenne.
  • Miss Ile-de-France 2019 : Evelyne de Larichaudy, 23 ans, 1m72, élue le 21 septembre à Dammarie-les-Lys.
  • Miss Languedoc-Roussillon 2019 : Lucie Caussanel, 19 ans, 1m80, élue le 3 août à Vias.
  • Miss Limousin 2019 : Alison Salapic, 22 ans, 1m72, élue le 4 octobre à Aubusson.
  • Miss Lorraine 2019 : Ilona Robelin, 18 ans, 1m78, élue le 7 septembre à Amnéville.
  • Miss Martinique 2019 : Ambre Bozza, 21 ans, 1m76, élue le 4 octobre à Fort-de-France.
  • Miss Mayotte 2019 : Eva Labourdère, 20 ans, 1m75, élue le 31 août à Trévani.
  • Miss Midi-Pyrénées 2019 : Andréa Magalhaes, 21 ans, 1m72, élue le 13 septembre à Mazamet.
  • Miss Nord-Pas-de-Calais 2019 : Florentine Somers, 19 ans, 1m77, élue le 12 octobre à Orchies.
  • Miss Normandie 2019 : Marine Clautour, 21 ans, 1m72, élue le 20 septembre à Tinchebray-Bocage.
  • Miss Nouvelle-Calédonie 2019 : Anaïs Toven, 18 ans, 1m70, élue le 31 août à Païta.
  • Miss Pays de la Loire 2019 : Yvana Cartaud, 18 ans, 1m73, élue le 28 septembre à Château-Gontier.
  • Miss Picardie 2019 : Morgane Fradon, 20 ans, 1m74, élue le 27 octobre à Beauvais.
  • Miss Poitou-Charentes 2019 : Andréa Galland, 19 ans, 1m72, élue le 6 octobre à La Rochelle.
  • Miss Provence 2019 : Lou Ruat, 19 ans, 1m71, élue le 26 juillet à Cogolin.
  • Miss Réunion 2019 : Morgane Lebon, 21 ans, 1m76, élue le 24 août à Saint-Denis.
  • Miss Rhône-Alpes 2019 : Chloé Prost, 20 ans, 1m77, élue le 19 octobre à Bourg-en-Bresse.
  • Miss Saint-Martin et Saint-Barthélemy 2019 : Layla Berry, 20 ans, 1m75, élue le 5 octobre à Marigot.
  • Miss Tahiti 2019 : Matahari Bousquet, 23 ans, 1m80, élue le 21 juin à Papeete.

Pour découvrir leurs visages, nous vous invitons à jeter un coup d'oeil sur notre diaporama ci-dessous :

PHOTOS. Miss France 2020 : voici les 30 miss régionales élues !PHOTOS. Miss France 2020 : voici les 30 miss régionales élues !Alors que l'élection de Miss France 2020 n'aura lieu que le 14 décembre prochain à Marseille, toutes les miss régionales sont désormais élues ! Découvrez les prétendantes à la succession de Vaimalama...

Le voyage de préparation à l’élection de Miss France 2020 

Du 17 au 26 novembre prochain, les 30 miss régionales effectueront leur voyage de préparation au concours Miss France 2020 à Tahiti. Elles seront accompagnées tout au long de leur séjour par Vaimalama Chaves, Miss France 2019. Au programme de ce voyage de préparation, les candidates devront se prêter à des séances photos et vidéos les mettant en scène lors de divers activités. Les images seront diffusées lors de la soirée de l'élection le 14 décembre prochain. Ce voyage de préparation est d'ailleurs la raison pour laquelle Vaimalama Chaves a refusé de participer aux prochains concours Miss Monde et Miss Univers. "Je choisis la Polynésie au détriment de Miss Univers ou Miss Monde, quelle que soit la date à laquelle ça aura lieu et ça n'a rien à voir avec qui que ce soit, c'est moi", a déclaré la jeune femme très attachée à ses terres natales dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux. C'est finalement Ophély Mézino, première dauphine de Miss France 2019, et Maëva Coucke, Miss France 2018, qui participeront respectivement aux prochains concours de Miss Monde et Miss Univers.

Le test de culture générale Miss France 2020 

Comme chaque année, les prétendantes au titre de Miss France passent le test de culture générale au cours de leur voyage de préparation. En attendant de connaître le contenu du test de l'édition 2020, nous vous invitons à tester vos connaissances en répondant aux questions de l'édition précédente ci-dessous. Pour rappel, la major de promo 2019 est Laurie Derouard, Miss Centre-Val de Loire 2018. La jeune femme a obtenu la note de 18,5 sur 20.

Miss France 2019 : passez le test de culture générale !Miss France 2019 : passez le test de culture générale !Les prétendantes au titre de Miss France 2019 ont passé un test de culture générale pendant leur voyage de préparation à l'île Maurice. Planet vous propose de passer l'épreuve !

Miss France 2019 : retour sur l'élection (PHOTOS)

A 24 ans, Vaimalama Chaves, Miss Tahiti 2018, a été élue Miss France 2019 le samedi 15 décembre 2018 au Zénith de Lille au terme d'une soirée dédiée à l'univers du spectacle. Titulaire d'un master en management, la jeune femme d'origine wallisienne était community manager dans une salle de sport avant de participer au concours de beauté. Si la Tahitienne a brillé grâce à ses discours sur l'éducation et son surpoids de jeunesse, elle a aussi ébloui le jury et les téléspectateurs par son élégance lors de ses défilés. En costume régional, en lanceuse de couteaux dans un cirque ou en maillot de bain rose bonbon... Découvrez les photos de son sacre ci-dessous !

Vaimalama Chaves, Miss Tahiti, élue Miss France 2019Vaimalama Chaves, Miss Tahiti, élue Miss France 2019Vaimalama Chaves, Miss Tahiti, a été élue Miss France 2019 ce samedi 15 décembre à Lille. Elle succède à Maëva Coucke au titre de reine de beauté nationale.

L'histoire de Miss France

 L'élection de Miss France : la genèse

  • Le concours de la "plus belle femme de France" a été créé et organisé en janvier 1920 par Maurice de Waleffe pour le quotidien Le Journal. Parmi les 2000 jeunes femmes inscrites à ce tout premier concours de beauté national, 49 candidates sont retenues par un jury d'artistes pour participer à l'élection finale. Ensuite, le portrait d'une des 49 prétendantes est publié chaque jour à la une du quotidien. Les portraits sont également diffusés dans plusieurs cinémas en France.
  • Pendant plusieurs semaines, les lecteurs et spectateurs sont invités à choisir "la plus belle femme de France". Pour voter, les spectateurs présents au cinéma se voient remettre une carte postale sur laquelle ils doivent inscrire, dans l'ordre de préférence, ses sept candidates préférées. La carte postale doit être envoyée au journal, une fois sortie du cinéma. Le 10 mai 1920, la jeune Basque Agnès Souret, 18 ans, arrive en tête avec 114 994 voix sur plus de 230 000 suffrages. Elle est alors la première candidate a remporter le titre de "plus belle femme de France". Il faudra néanmoins attendre 1927 pour que le concours soit rebaptisé "Miss France".
  • En 1937, Maurice de Waleffe décide d'ouvrir son concours au-delà de la métropole en invitant des jeunes femmes de l'Empire colonial français à se présenter à l'élection. Guadeloupe, Annam, Sénégal, Tonkin, Tunisie et Cambodge sont ainsi représentés au concours. Si les parlementaires conservateurs crient au scandale, les Français apprécient la nouveauté et se ruent sur les ventes de places pour assister à cette élection qui s'est déroulée lors de l'exposition universelle à Paris.

Les batailles judiciaires autour de la marque "Miss France"

Après la Seconde Guerre mondiale et suite au décès de Maurice de Waleffe en 1946, plusieurs organisations plus ou moins informelles ont tenté de s'emparer le concours Miss France. Plusieurs associations ont ainsi vu le jour : en 1951, Jean Raibaut créé le Comité Charly’s. Trois ans plus tard, le Comité Miss France voit le jour sous l'impulsion de Guy Lévy et Louis de Fontenay, dont la secrétaire administrative n’était autre que Geneviève Mulmann, plus connue sous le nom de Geneviève de Fontenay aujourd'hui. En 1981, celle qui a épousé Louis de Fontenay devient présidente du Comité Miss France.

En 1985, Geneviève de Fontenay attaque en justice le producteur Michel Le Parmentier. Ce dernier avait déposé  la marque 'Miss France" à l'INPI (Institut national de la propriété industrielle) et l'a ensuite cédée pour exploitation à la société commerciale Stars Productions en 1984. Stars Productions a d'ailleurs organisé l'élection Miss France 1985. Le concours a été retransmis en direct sur TF1 et présenté par Léon Zitrone. Geneviève de Fontenay obtient gain de cause et fait annuler le dépôt de marque de Michel Le Parmentier. La justice estime que le titre de Miss France étant l’objet principal de l’Association Comité Miss France (association sans but lucratif régie par la loi de 1901) celui-ci ne peut pas être détourné au profit d’une personne physique et encore moins d’une société commerciale.

En 1986, Geneviève de Fontenay décide de déposer la marque "Miss France" à l'INPI et crée la Société Miss France. Son fils, Xavier,  en devient le secrétaire général. D'autres organisations, notamment  le comité créé par Jean-Louis Giordano, conteste le dépôt de marque de la dame au chapeau ainsi que la légitimité de la Société Miss France à organiser le concours de beauté.

En 1995, la justice a déclaré que le comité de Geneviève de Fontenay comme "n'ayant aucune existence juridique", rapporte Le Parisien dans un article publié le 27 mai 2000. Ce jugement est d'ailleurs confirmé par la Cour de cassation. Malgré l'imbroglio judiciaire autour de la marque "Miss France", le concours organisé depuis 1987 par Geneviève de Fontenay est le seul reconnu aux yeux du grand public français.

En 2002, Geneviève de Fontenay vend la Société Miss France ainsi que la marque à Endemol. Elle aurait touché la coquette somme de 10 millions d'euros grâce à cette vente. Si Geneviève de Fontenay n'est plus propriétaire de la Société Miss France, elle reste néanmoins la présidente jusqu'en 2010.

La démission de Geneviève de Fontenay

 En mars 2010, Geneviève de Fontenay décide de claquer la porte de la société Miss France. Selon les informations de L'Express, la dame au chapeau a remis  à la société Endemol une lettre de rupture, datant du 13 février 2010. Elle explique que l'affaire Kelly Bochencko montre "les limites de ce qui est insupportable". Pour rappel, Kelly Bochencko a été destituée de son titre de Miss Paris 2009 suite à la publication de ses photos nues dans le magazine Entrevue. Voici un extrait de la lettre écrite par Geneviève de Fontenay :

Ma décision fait suite à la décision prise en janvier 2010 par Endemol, de faire appel à cette ex-Miss Paris pour participer à la Ferme Célébrités, alors même que le Comité Miss France venait de la déchoir de son titre, pour avoir effrontément menti à deux reprises lors des élections régionales et passé sous silence une séance de photos pornographiques. La décision d’Endemol, dont je n’ai eu connaissance que par voie de presse, me ridiculise, ridiculise ce règlement et plus généralement toutes les actions que je mène avec les délégués, dans l’intérêt de votre société, auprès des candidates, des communes et des organisateurs.

Avant l'affaire Kelly Bochencko, Geneviève de Fontenay avait déjà vu rouge lorsque le magazine Entrevue avait révélé plusieurs photos suggestives de Valérie Bègue quelques jours après avoir été élue Miss France 2008. Cependant, Geneviève de Fontenay estime qu'Endemol avait rompu le contrat qui les liait et décide d'attaquer la société de production aux prud'hommes. Elle annonce dans la foulée qu'elle lance son propre concours de beauté intitulé "Miss Nationale", et ce, malgré la clause de non-concurrence.

En 2011, Miss Nationale est rebaptisée Miss Prestige Nationale car un autre concours détenait déjà cette marque. Avec ce nom ou un autre, elle reste néanmoins soumise à la décision de justice qui l'empêche de faire une élection concurrente de celle d'Endemol. Elle trouve toutefois une parade en se retirant de l'organisation du concours pour qu'il puisse avoir lieu en décembre 2011. Il faudra attendre novembre 2013 pour qu'un accord soit trouvé entre Geneviève de Fontenay et Endemol. Le concours de Miss Prestige Nationale se déroule désormais en janvier pourqu'il n'y ait pas de confusion avec celui de Miss France. Après le départ de Geneviève de Fontenay de la présidence de la société Miss France en 2010, c'est Sylvie Tellier, ex-Miss France et directrice générale au sein de l'organisation depuis 2007, qui chaperonne les Miss à travers l'Hexagone et le monde. 

Les polémiques

De nombreuses polémiques ont émaillé le concours Miss France. Parmi les plus marquantes : les photos suggestives de Valérie Bègue publiées dans le magazine Entrevue quelques jours après avoir été élue Miss France 2008 et les photos nues de Kelly Bochenko, Miss Paris 2009, également publiées dans Entrevue. Nous vous invitons à lire notre article sur les différents scandales des Miss France ci-dessous :

Les petits scandales des Miss !Les petits scandales des Miss !Kelly Bochenko, Valérie Bègue... Elles ont toutes un point commun : en plus d'avoir été élues Miss, elles se sont retrouvées au coeur d'un scandale. Découvrez les affaires qui ont égratigné ces reines de beauté !

Le concours Miss France 2019 a été marqué par un incident lors de la cérémonie. Carla Bonesso, Miss Aquitaine 2018, et Manon Jean-Mistral, Miss Corse 2018, ont été filmées seins nus dans les loges à leur insu. Si le Comité Miss France a présenté ses excuses, les jeunes femmes ont décidé de porter plainte contre la société de production EndemolShine et TF1 pour "atteinte à leur droit à l'image, à leur intimité et à leur vie privée". A l'heure actuelle, la procédure est toujours en cours.

Cette année, deux polémiques viennent s'ajouter à la liste. La première, lors de l'élection de Miss Auvergne 2019, Amandine Billoux, l'une des prétendantes, estime qu'elle a été recalée du concours à cause de ses formes. Plus de détails dans l'article qu'on a consacré ci-dessous :

Miss France 2020 : une candidate recalée à cause de ses formes ? Miss France 2020 : une candidate recalée à cause de ses formes ? Recalée pour ses rondeurs ? C'est ce que pense l'une des candidates qui a participé au concours Miss Auvergne 2019. Une décision qu'elle ne comprend toujours pas. La jeune femme témoigne de son...

La seconde polémique concerne la tenue traditionnelle de Miss Lorraine 2019. La créatrice Marion Lambert avait imaginé la miss régionale défiler dans un uniforme des Poilus. Ce choix a vite créé un tollé. "Pour nous, c'est un habit de carnaval, c'est une insulte, un scandale envers le monde des combattants", a déclaré le colonel Jean-Charles Barrois, président de l'union des combattants de Moselle au micro de France Bleu. "Je ne veux pas que le nom Miss France soit associé à quelque chose qui a provoqué tellement de détresse, tellement de morts, de choses affreuses. On ne peut pas se le permettre pour un concours de beauté", s'est offusquée Geneviève de Fontenay auprès de France Bleu Lorraine. Suite à la polémique, Sylvie Tellier annonce dans  Le Républicain Lorrain que la tenue traditionnelle de Miss Lorraine 2019 sera remplacée.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.