Ecouter l'article :

Ce vendredi 24 avril, Jean-Pierre Pernaut présentait sa pastille quotidienne dans le journal de 13 heures. L'occasion pour le journaliste, cloîtré chez lui, de relever plusieurs incohérences dans le (dé)confinement des Français, taclant au passage les mesures du gouvernement.
Jean-Pierre Pernaut : son énorme coup de gueule sur le confinement©TF1Capture vidéo

La France en confinement : jour 39 ! Comme chaque jour depuis la mise en place des mesures restrictives de déplacements pour tous les Français, Jean-Pierre Pernaut propose sa pastille quotidienne "Le 13h à la maison". Une intervention très suivie par les fidèles du journal télévisé de TF1, désormais incarné par son remplaçant Jacques Legros.

Mais ce vendredi 24 avril n’a pas été une journée comme les autres pour Jean-Pierre Pernaut. Confiné à son domicile, le célèbre présentateur de 70 ans a raconté aux téléspectateurs sa "première sortie sur terre depuis six semaines pour un rendez-vous important". Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été surpris du relâchement de certains Français face à la crise sanitaire.

"Et là, surprise, dans une ville à côté de chez moi, un monde fou sur les trottoirs ! Des adultes, des enfants qui jouent, plein de monde, sans masques, sans contrôles", a-t-il évoqué avant de remarquer un certain "contraste avec les reportages où l'on nous montre des PV infligés à des gens qui se promènent tout seuls sur une plage ou en montagne ou en forêt alors qu'il n'y a aucun risque dans les régions où il n'y a pas le virus".

"On a du mal à comprendre tout ça !"

Toujours sur le même ton, l’époux de Nathalie Marquay ne décolère pas. "Tout cela paraît incohérent, comme les masques interdits dans les pharmacies et autorisés chez les buralistes, comme les fleuristes fermés pour le 1er mai mais les jardineries ouvertes, comme les cantines bientôt ouvertes mais les restaurants toujours fermés", observe-t-il désabusé. "On a du mal à comprendre tout ça !"

Le présentateur du JT a aussi pointé du doigt l’incohérence entre les annonces du gouvernement sur le déconfinement ou encore le retour obligatoire (ou non) imminent des élèves à l’école, concluant que "tout ça donne le tournis". Au début du mois d'avril, Jean-Pierre Pernaut ne s’était pas gêné pour rappeler à l’ordre les téléspectateurs indisciplinés face au virus, prônant fermement le port du masque à l’extérieur.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.