L'affaire de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès le weekend dernier n'a pas échappé à Emmanuel Macron. En coulisses, le président s'est même laissé aller à ironiser dessus. Découvrez cette sortie qu'il a réservée à son entourage.
AFP

Vendredi dernier, plusieurs médias annonçaient que Xavier Dupont de Ligonnès avait été arrêté en Écosse. Surnommé l’homme le plus recherché de France, le père de famille soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants à Nantes en 2011 aurait été arrêté à sa descente d’avion à Glasgow.

Une nouvelle qui avait alors fait le tour des rédactions et provoqué un véritable emballement en France. Mais quelques heures plus tard, le couperet tombait : l’homme arrêté n’était pas Xavier Dupont de Ligonnès. Dès lors, les critiques et les questions fusaient : comment a-t-on pu se tromper à ce point ? Comment les polices françaises et écossaises ont-elles pu annoncer une telle erreur ? Comment les médias ont-ils pu relayer une fausse information aussi énorme ?

L'homme pris pour Dupont de Ligonnès peut-il être indemnisé ?L'homme pris pour Dupont de Ligonnès peut-il être indemnisé ?Des recours pour l'homme interpellé à Glasgow sont-ils possibles ? L'ADN a parlé. celui qui a été arrêté vendredi 11 octobre en Écosse, n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, recherché depuis 8 ans....

Une blague en référence aux aventures de Tintin

Autant d’interrogations qui ont également atteint les plus hautes sphères de l'État. Mais alors que de nombreux français s’en sont pris à la police et aux médias sur les réseaux sociaux, pointant notamment leur "manque de professionnalisme" dans cette affaire, Emmanuel Macron, lui, aurait préféré en rire. En témoignent les propos du locataire de l'Élysée rapportés par le Canard Enchaîné dans sa dernière édition. "J’attends avec impatience le jour où BFM va annoncer qu’ils ont retrouvé le trésor de Rackham le rouge", aurait ainsi lâché le chef de l'État en référence à Tintin, le héros de bande dessinée dont il est fan. "Le Trésor de Rackham" le rouge est en effet le titre du douzième album des aventures du reporter. Une sortie ironique qu’Emmanuel Macron aurait toutefois réservé à un tout petit comité, précise l’hebdomadaire qui ne dévoile toutefois aucun nom.

Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron se laisse aller à ironiser sur l’actualité…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.