Une nouvelle menace plane actuellement sur notre vie privée. Certains objets connectés pourraient en effet bientôt être capable de ressentir nos émotions.
IllustrationIstock

Les menaces sur notre vie privée ne semblent avoir aucune limite. Selon 01Net, certains objets connectés tels que Siri, Google home ou Alexa pourraient bientôt être capables de détecter et d'interpréter les émotions humaines.

Bien qu'impensable, ce scénario digne d'un film de science fiction est pourtant bien réel. Pour détecter nos émotions, les objets connectés fonderaient leurs analyses sur des données (très) personnelles telles que la voix, les sons, ou encore les expressions du visage.

Reconnaisance émotionnelle : les GAFA bientôt dans nos têtes ?

Les algorithmes nous connaîtront-ils bientôt mieux que nous nous connaissons nous-mêmes ? Viktor Rogzik, chercheur chez Amazon, prend l'hypothèse très au sérieux : "La reconnaissance émotionnelle est un sujet de recherche de plus en plus populaire dans le domaine de l’intelligence artificielle dédiée à la conversation", déclare-t-il.

Sur son blog, Viktor Rogzik plaide pour un usage honnête dans des domaines tels que l'éducation, la sécurité ou la santé. Vous avez la voix enrouée, le tein pâle et vous reniflez ? Vous êtes enrhumé. Votre assistant vocal vous conseillera alors un mucomyst, un grog ou une soupe chaude.

Récemment, le quotidien britannique The Telegraph  a   révélé qu'Amazon travaillait à la mise au point d'un bracelet connecté nommé Dylan,recueillant toutes les informations utiles sur votre état de santé et sur votre "bien-être". Equipé de micros intégrés, il analysera vos émotions (la joie, la colère, la tristesse, la peur, le dégoût, l’ennui, le stress) à partir de votre voix.

Objectif final ? Améliorer les recommandations clients. Nos émotions pourraient donc être exploitées à des fins de publicité ciblée, comme le sont déjà nos données personnelles. Vous pourrez ainsi vous voir suggérer une brique de soupe de poulet en cas de rhume ou reniflements détectés.

Cette nouvelle tendance provoque d'ores et déjà des polémiques sur le non respect de notre vie privée. 

Devrons-nous utiliser des amplificateurs vocaux portatifs anti-tracking pour effacer nos émotions ? L'idée est d'ores et déjà exploitée.

Vidéo : Microsoft confirme écouter des conversations d’utilisateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.