Le gouvernement mise sur une vaccination massive pour sortir de la crise sanitaire. Un changement de stratégie qui s'observe aussi dans sa communication. Explications.
Vaccination : le gouvernement sait-il comment vous faire changer d'avis ?Istock

Un coup d’accélérateur après deux mois à un rythme de croisière. Le gouvernement a changé de stratégie face au coronavirus Covid-19 et mise désormais sur une vaccination massive de la population plutôt qu’un nouveau confinement. Emmanuel Macron le sait, après un an de restrictions sanitaires, entre couvre-feu et mises sous cloche, les Français auront du mal à accepter un troisième confinement total, surtout avec l’arrivée du printemps et des beaux jours.

Vaccination : 9 millions de premières injections d’ici fin mars

Au lundi 8 mars, 3 881 967 personnes ont bénéficié de la première dose d’un vaccin et 1 925 812 de leur seconde dose, selon les données du ministère de la Santé, dévoilées par CovidTracker. En tout, ce sont 5,79% des Français qui ont reçu au moins une dose d’un des vaccins disponibles sur le marché. Si on est encore loin du compte, l’exécutif entend bien accélérer la cadence et mise désormais sur un nombre de 9 millions de premières doses injectées d’ici la fin du mois de mars. En clair, il va falloir vacciner cinq millions de personnes en une vingtaine de jours.

Impossible ? Si la campagne de vaccination a connu plusieurs couacs depuis son lancement à la fin du mois de décembre, le gouvernement a changé de stratégie. La vaccination n’est pas encore ouverte à tous, mais pas question de tergiverser plus longtemps : après les médecins généralistes, les pharmaciens pourront eux aussi délivrer les fameuses doses aux Français, dès la mi-mars. Autre changement, le vaccin Astrazeneca est désormais accessible au plus de 65 ans, après une nouvelle décision de la Haute Autorité de Santé.

Pour pouvoir atteindre son objectif de 9 millions de premières injections d’ici le mois de mars, le gouvernement doit aussi convaincre les Français qui hésitent. Alors qu’il s’y refusait jusqu’à présent, l’exécutif amène aussi la vaccination sur le terrain de la communication. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a frappé fort.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.