Emmanuel Macron s'était engagé à transformer notre modèle de retraite. Il s'y est bien essayé après son arrivée à l'Elysée mais a depuis dû faire marche arrière. Ce qui n'empêche pas nécessairement une autre réforme avant la fin du quinquennat...
Les deux réformes des retraites : celle à laquelle vous aurez droit et celle qu'Emmanuel Macron ne fera (probablement) pasAFP

Aujourd’hui encore, elle continue de déchirer le gouvernement. Aux yeux de certains ministres, qui font de leur mieux pour tempérer leurs ardeurs, la "mère des réformes" fait encore objet de priorité absolue. Pour d’autres en revanche, visiblement plus proches de la ligne présidentielle, c’est là un sujet qui peut encore attendre : l’urgence est ailleurs. Cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron ferait une "excellente première réforme de deuxième quinquennat", insistait par exemple Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale, en décembre dernier. Il s'alignait alors sur la ministre du Travail Elisabeth Borne et s’inscrivait en faux avec Bruno Le Maire.

Le ministre de l’Economie juge en effet qu’il faut aller plus vite, quand bien même il a tendance à nuancer son propos après avoir échangé avec le chef de l’Etat, explique 20 minutes. Mais ces deux ministres, aux maroquins proches quoique différents, défendent-ils le même projet ? Elisabeth Borne n’a pas détaillé quelle réforme devait attendre. Bruno Le Maire, en revanche, semble militer en faveur d’un bouleversement essentiellement paramétrique, qui se différencierait donc de la transformation de modèle souhaitée par Emmanuel Macron. Il ne parle plus de régime universel, de points ou d’égalité : il est désormais question d’âge de départ et de durée de travail. 

A quelle réforme des retraites aurez-vous droit ?

"Nous sommes l’un des pays – et je trouve que c’est profondément injuste – où les personnes qui ont entre 55 et 63 ans travaillent le moins. Je trouve que c’est une perte de compétences, un gâchis d’expérience", annonce en effet le ministre, qui ne s’en cache plus. Et France Info de rappeler quelques-unes de ses déclarations passées… "Il faut que l'on accepte tous ensemble de travailler davantage, la situation actuelle n'est pas tenable et les Français le savent".

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.