Nouvelle campagne de rappel, cinquième dose, passe vaccinal… Les autorités sanitaires ont émis de nouvelles recommandations, et le gouvernement pourrait bientôt décider de revoir sa stratégie vaccinale pour faire face à une nouvelle vague de l'épidémie.
Vaccination Covid-19 : à quoi s'attendre avec la nouvelle vague épidémique ?Istock
Sommaire

L’épidémie est bel et bien de retour dans l’Hexagone. Le 17 juin 2022, tous les indicateurs sont à nouveau dans le rouge. Une nouvelle vague semble inévitable. La faute à une diffusion grandissante des variants BA.4 et BA.5, particulièrement contagieux, et à un certain relâchement en matière de gestes barrières.

Et puis, malgré la couverture vaccinale importante du territoire, (le 16 juin 2022, 81.24 % des habitants avaient reçu au moins une dose), pour de nombreux Français, la dernière dose de rappel commence à dater… Or, on sait désormais que le vaccin contre le Covid-19 a tendance à perdre en efficacité dans le temps.

Ainsi, faut-il s’attendre à des contaminations d’autant plus importantes ? Les scientifiques le craignent. Ils ont émis dernièrement de nouvelles recommandations qui pourraient redessiner la stratégie vaccinale du gouvernement d’ici à la rentrée.  

Pass vaccinal : pourrait-il faire son retour ? 

La situation inquiète à l’approche des grandes vacances. Faudra-t-il ressortir le passe vaccinal, et subir une nouvelle injection pour qu’il soit à nouveau valide ? 

Pour l’heure, le gouvernement se veut rassurant. Mais les scientifiques, moins. Pour eux, l’épidémie est loin d’être terminée, et c haque nouvelle génération du virus se transmet plus vite que la précédente. 

De son côté, la Haute Autorité de Santé (HAS) prévoit une évolution de l’épidémie en vagues successives, et l’arrivée de nouveaux variants, dont certains, s’ils sont particulièrement redoutables, pourraient signer le retour des restrictions (port du masque, jauges, nouvelles campagnes de vaccination…).  

Le 22 juin prochain, un nouveau projet de loi sera présenté aux députés. Il vise à établir la stratégie sanitaire du gouvernement au-delà du 31 juillet 2023. 

Quatrième, cinquième dose… Découvrez les autres mesures qui pourraient être prises pour enrayer les contaminations. 

Vaccination Covid : de nouvelles recommandations pour les plus petits

Un collège d’experts américains qui s’est réunis le mercredi 15 juin a recommandé l’injection d’un vaccin Moderna ou Pfizer dès 6 mois d’âge, en se fondant notamment sur des essais cliniques, réalisés sur des enfants de 6 mois à 5 ans par les deux laboratoires, qui disent avoir des résultats concluants. 

L’Agence américaine des médicaments doit désormais se pencher sur le dossier. 

En France, la vaccination contre le coronavirus n’est recommandée et ouverte qu’aux enfants à partir de 5 ans. Elle reste facultative, et surtout, adaptée. 

Mais il n’est pas exclu que la Haute autorité de santé (HAS), le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) et le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) revoient leurs avis dans les prochains mois, surtout si les contaminations continuent de s’envoler

Vaccination Covid : bientôt une quatrième dose pour tous ?

Les autorités ont déjà décidé d’élargir la quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 aux personnes de plus de 60 ans, avec ou sans comorbidité. 

Mais la mesure, qui n’est pour l’instant qu’une simple recommandation, ne rencontrerait pas un franc succès pour l’instant : en Franche-Comté, par exemple, seulement 9,2% des plus de 60 ans ont reçu ce second rappel, rapporte l’Est Républicain.

Mais face à la recrudescence de l’épidémie, de nouvelles mesures pourraient être prises en matière de stratégie vaccinale à l’automne. 

Car, on le sait, la protection du vaccin diminue avec le temps. Et pour la plupart des Français, la dernière injection remonte déjà à plusieurs mois. 

Si vous êtes d’ores et déjà concernés par cette deuxième dose de rappel, vous pouvez consulter la plateforme du gouvernement “Mon rappel vaccin anti Covid” pour déterminer la date à laquelle vous pourrez prendre rendez-vous. 

Vaccination Covid : l’arrivée imminente de la cinquième dose

Les injections s'enchaînent et se ressemblent… Après la deuxième dose de rappel, la communauté scientifique plancherait actuellement sur l’utilité d’une cinquième dose, notamment chez les plus fragiles. Elle pourrait voir le jour dès la rentrée. 

C’est en tout cas ce que préconise la Haute Autorité de Santé (HAS) dans un communiqué publié le 25 mai dernier. 

Les experts n’excluent pas "que la circulation du virus s'intensifie périodiquement" et invitent les autorités à "bâtir dès à présent une stratégie vaccinale prête à être déployée dans les mois à venir."

Car pour la HAS, on peut s’attendre à de nouvelles vagues de l’épidémie à l’avenir, mais celles-ci devraient être “de moins en moins graves” selon les spécialistes. 

Dans ce sens, seules les personnes "les plus à risques de forme sévère" pourraient donc être sujettes à l’injection périodique d’une nouvelle dose de rappel

Mais l’arrivée probable d’un nouveau variant redoutable pourrait également changer la donne pour l’ensemble de la population. "Il est donc nécessaire d’être prêts à anticiper le scénario pessimiste pour lequel une campagne de vaccination à large échelle devrait être rapidement organisée", poursuit l’HAS. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.