Ce mercredi à Tours, un chauffeur a tué un garçon avant de prendre la fuite. L'appel à témoins lancé immédiatement a permis la mise en garde à vue d'un homme ce matin.
AFP

Vers 9 heures mercredi 1er avril, un accident de la circulation causant le décès d'un garçonnet est survenu à Tours (Indre-et-Loire). Accompagné de ses camarades et d'une assistante maternelle, l'enfant né en septembre 2012 a été fauché par une voiture au conducteur visiblement pressé. Ce dernier a ensuite pris la fuite et un appel à témoins a depuis été lancé. Le lendemain de cet accident, un homme a été interpellé à son domicile.

"Un dépassement dangereux"

Selon un correspondant de l'AFP qui a recueilli les propos du capitaine de police Michel Beaume, c'est une voiture effectuant "un dépassement dangereux" d'un bus rangé sur son arrêt qui a violemment percuté l'enfant. Immédiatement pris en charge par une infirmière présente sur les lieux de l'accident puis par une équipe du Samu ainsi que des sapeurs-pompiers, le petit garçon est finalement décédé à son arrivée à l'hôpital.

A lire aussi - Orne : une mère et ses trois enfants tués dans un accident d'avion

Un homme âgé

L'appel à témoins lancé mercredi après-midi mentionnait un homme âgé au volant de la voiture. Décrite comme claire, parfois grise, l'automobile serait une Peugeot 207 susceptible de présenter un choc au niveau de l'avant gauche. Malgré ce peu d'informations, une octogénaire a été interpellé à son domicile ce jeudi matin, rapporte La Nouvelle République. Sommé de suivre les forces de l'ordre à la gendarmerie locale, l'homme de 81 ans a été placé en garde à vue. Selon une source proche de l'enquête, il s'agit maintenant de savoir si le suspect avait pris conscience qu'il venait de renverser un enfant.

Vidéo sur le même thème - Tours : appel à témoins après la mort d'un petit garçon 

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !