Poursuivie en voiture et frappée à plusieurs reprises par l'homme qu'elle a décidé de quitter, cette quinquagénaire française vit dans l'angoisse la plus totale. Particulièrement depuis qu'elle a appris que son ex-conjoint est aussi soupçonné d'avoir tué son ancienne épouse…

Tentative de meurtre et menaces : l'horreur que subit cette quinquagénaire française

"Je vais te faire vivre un enfer". Ces mots, d'une violence froide, ont été prononcés par l'ancien compagnon d'une quinquagénaire française, installée à Perpignan. C'est juste après l'avoir frappée qu'il l'a ensuite menacée, rapporte L'Indépendant, un journal local. Il s'en prend à elle pour la première fois le 3 juillet 2018, après plusieurs mois de vie commune. Avant de lever la main sur elle, il exerçait déjà des violences psychologiques, précise le quotidien qui recueille le témoignage de la victime.

Publicité

Célibataire quand elle le rencontre, elle explique avoir "succombé à son jeu de séduction". "Je suis tombée amoureuse, il était passionné, toujours aux petits soins avec moi, tellement attentionné". Pour autant, il parle très peu de lui et elle ne sait rien en dehors du fait qu'il a été marié deux fois et a une fille.

Publicité

Rapidement, la situation commence à se dégrader. Son agresseur se montre de plus en plus "impulsif, jaloux, possessif" et, parce qu'il ne travaille pas, il dispose du temps nécessaire pour s'attaquer régulièrement à elle. Cela commence par des propos méprisants, puis des crises de colère. Mi-juin 2018, elle décide de le quitter et parvient à l'éviter, bien qu'ils partagent tous deux le même logement. Jusqu'au 3 juillet.

D'après le quotidien régional, la perpignanaise aurait pu être tuée ce jour là. "Il m'a attrapée par les cheveux, il m'a donné des coups de poing au visage et sur les côtes, il m'a aspergée d'eau et d'un tube de crème, ensuite il m'a frappée avec une serviette mouillée", explique-t-elle.