Edouard Philippe a annoncé un durcissement des mesures de confinement. Le Premier ministre a précisé les nouvelles règles à respecter, notamment en ce qui concerne les sorties autorisées.
Sorties limitées : ce que vous n’avez plus le droit de faire dès aujourd’huiIllustrationAFP

Un nouveau tour de vis. Alors que les Français viennent d’entamer leur deuxième semaine de confinement, le gouvernement vient de durcir un peu plus les règles. Ces derniers jours, le président de la République Emmanuel Macron, le Premier ministre Edouard Philippe mais aussi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner se sont agacés du comportement de certains Français qui, selon eux, n’avaient pas bien compris les consignes. Jusqu’à présent, les Français confinés étaient autorisés à sortir de chez eux pour différents motifs.

Confinement : quand est-on autorisé à sortir de chez soi ?

  • Un déplacement pour raison professionnelle. Par exemple pour aller travailler si le télétravail n’est pas possible.
  • Un déplacement pour achats de première nécessité. Seuls certains commerces sont autorisés à rester ouverts.
  • Un déplacement pour raison de santé. Par exemple pour vous rendre chez le médecin.
  • Un déplacement pour "motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants".
  • Un déplacement "bref à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et aux besoins d’animaux de compagnie".
  • Un déplacement pour se présenter à la gendarmerie ou à la police nationale
  • Un déplacement pour une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire
  • Un déplacement pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Dans tous les cas, lorsque vous sortez de votre domicile, vous devez être en possession d’une déclaration sur l’honneur qui précise les raisons de votre déplacement. Si vous ne l’avez pas sur vous ou si votre sortie n’est pas justifiée, vous risquez alors une amende forfaitaire de 135 euros, portée à 375 euros avec la majoration. Alors que vous commenciez tout juste à vous habituer à ces premières mesures, il va falloir quelque peu changer vos habitudes. Invité sur TF1 lundi 23 mars, le Premier ministre Edouard Philippe a donné de nouvelles précisions sur les modalités du confinement. Et il y a certaines choses que vous n’avez plus le droit de faire.

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.