Delphine Jubillar, une infirmière de 33  ans, a disparu à la mi décembre 2020. Elle était partie avec ses deux chiens et n'est jamais rentrée. Les animaux, en revanche, sont revenus…
Ses chiens sont revenus sans elle : ce que l'on sait de la disparition inquiétante dans le TarnIstock

En tout et pour tout, une cinquantaine de gendarmes ont été lancés à sa recherche. Delphine Jubillar, infirmière de trente-trois ans et mère de deux enfants, a disparu dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre 2020. Son époux, constatant son absence au réveil, s’est inquiété le premier indique BFMTV.

"C'est au petit matin que le mari se serait aperçu que sa femme n'était plus au domicile et a signalé la disparition", déclare en effet le procureur d'Albi, Alain Berthomieu ; en charge de l’affaire. Et lui de préciser qu’il a décidé d’ouvrir une enquête pour "disparition inquiétante".

Si Delphine Jubillar a décidé de quitter son domicile en plein couvre-feu, c’est parce qu’il lui fallait, poursuit la chaîne d’information en continue, promener ses deux chiens. Seulement, les animaux sont revenus vers 4h du matin et n’étaient plus accompagnés de leur maîtresse.

Disparition inquiétante d’une infirmière : la préfecture mobilise d’importants moyens pour la retrouver

Les faits se sont déroulés à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. La préfecture locale mobilise un nombre d’hommes important pour la retrouver. Cinquante gendarmes à pied, environ, fouillaient le périmètre autour de son habitation dimanche 20 décembre. Ils ont aussi eu droit au soutien d’un hélicoptère et d’un drone, pour permettre une meilleure vue d’ensemble.

Cinq plongeurs subaquatique participent aussi aux recherches, l’endroit était entouré de plans d’eau où la disparue est hélas susceptible de s’être noyée. “Ils ont fouillé la rivière Tarn dans le secteur d'Arthés sans résultats. Ils vont passer l'après-midi à sonder les points d'eau autour de Cagnac-les-Mines”, a fait savoir le colonel Thierry Blondet, commandant en second du groupement de gendarmerie du Tarn. Pour l’heure, aucune piste n’est privilégiée.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.