Il a suffi d'un simple radio-réveil déniché sur le net pour que cet homme harcèle son ancienne compagne. Il s'est servi du gadget d'espionnage pour la filmer à son insu, alors qu'elle était sous la douche.
Illustration

Une attitude proprement abjecte. Lundi 13 mars, au tribunal de grande instance du Mans, un homme a été jugé coupable et condamné pour "voyeurisme aggravé", explique le quotidien Le Maine Libre. En 2018, il a filmé une femme nue à son insu, alors qu'elle était sous la douche. Cette dernière était en fait son ex-compagne,  qui lui rendait visite par moment .

Le Sarthois se servait alors d’un radio-réveil placé dans sa salle de bain. L’accusé, pompier volontaire, a également montré les images récoltées à l’un de ses collègues.

C’est la présence du radio-réveil dans la salle de bain qui a éveillé les soupçons de la victime. Il s’est avéré que le gadget contenait une carte SD qui a tout enregistré. L’ancien compagnon de la plaignante s’était procuré l’appareil sur un site spécialisé dans l’espionnage, espion.com. Celui-ci était donc équipé d’une mini-caméra à peine remarquable.

Parmi les images filmées par le gadget, une silhouette "inconnue" apparait également en train de se laver. Il s'agirait de la nouvelle compagne du prévenu. Dans une autre séquence, l’on peut entendre le prévenu s’exclamer "Hop, pourvu que ça marche !" après qu’il ait effectué quelques réglages, indique Actu.fr.

Ce n’est pas tout, puisque le Sarthois détenait également plus d’une cinquantaine de photos dénudées de son ex-compagne sur son ordinateur.

L’accusé condamné à quatre mois de prison avec sursis

Tout au long du procès, l’accusé n’a cessé de s’excuser à la barre, relate France Bleu. Le trentenaire n’a cependant donné aucune explication quant aux raisons qui l’ont poussé à agir ainsi . Pour Le Maine Libre, toutefois, le mobile est tout trouvé.

"Elle ne répond plus à ses attentes. Alors, il va la filmer, à son insu, dans la salle de bain et sous la douche" peut-on lire dans le quotidien.

Le prévenu, qui a déclaré n'être rien sans elle, a dit espérer qu’un jour son ex-compagne lui pardonnera. Il a écopé de quatre mois de prison avec sursis. Le voyeur devra verser 500 euros à la victime pour préjudice moral.

Vidéo : iOS victime d'une application d'espionnage 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.