Quand un accident se déroule sous vos yeux, vous êtes obligé de vous arrêter, mais pas pour faire n'importe quoi ! Voici le protocole si cette situation vous arrive.

Les mois d’été sont propices aux accidents de voiture. Du monde sur la route, des trajets plus longs, une concentration réduite… Les automobilistes peuvent vite perdre le contrôle de leur véhicule, ce qui peut amener à des situations dramatiques. Si vous êtes témoin d’un accident, qui se produit sous vos yeux, vous êtes dans l’obligation de vous arrêter.

Témoin d’un accident : vous devez vous arrêter

L’article 223-6 du Code pénal rappelle qu’est puni "quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours". La sanction peut aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. S’il est important de s’arrêter lorsqu’on est témoin d’un accident sur la route, il l’est encore plus de ne pas faire n’importe quoi. Si de nombreuses personnes sont déjà présentes pour porter secours aux victimes, continuez votre route et ne restez pas planté à regarder ce qu’il se passe. Si, par contre, vous êtes la première personne sur les lieux, vous devez respecter trois règles importantes : protéger, alerter, secourir.

Pour éviter le "sur accident", vous devez avant tout protéger les lieux. Si vous êtes en voiture, garez votre véhicule à une centaine de mètres de l’accident et mettez vos passagers à l’abri, par exemple derrière la glissière de sécurité si vous êtes sur l’autoroute. Si les occupants de la voiture ne sont pas blessés, ou seulement très légèrement, vous pouvez les dégager du véhicule accidenté. Pensez bien à couper le contact des différentes voitures impliquées afin d’éviter tout départ de feu. Que devez-vous faire après cette première étape ?

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.