Richard K., un ancien partenaire sexuel de Nordahl Lelandais, a évoqué devant la cour d'assises de Savoie leurs différentes rencontres entre 2016 et 2017. Leur dernier rendez-vous a eu lieu la veille du meurtre.
Procès de Nordahl Lelandais : "Je ne me suis pas senti en danger avec lui"AFP

Que s’est-il passé la nuit du 11 au 12 avril 2017 ? Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys, est actuellement jugé par la cour d’assises de Savoie pour la mort du caporal Arthur Noyer il y a plus de quatre ans. Si l’ancien maître-chien a reconnu les faits, il a toujours affirmé que la mort du jeune homme était accidentelle et qu’elle était survenue après une dispute alors qu’il l’avait pris en stop. Une version à laquelle ne croient pas les parents d’Arthur Noyer, qui attendent des réponses quant à la manière dont leur fils a été tué.

Procès Lelandais : "Il a réalisé mes fantasmes"

Un ancien amant de Nordahl Lelandais est venu témoigner mardi 4 mai. Comme l’explique LCI, Richard K. a fait la connaissance de l’ex-militaire en 2016 sur un site dédié aux rencontres sexuelles et l’a retrouvé à plusieurs reprises à une vingtaine de kilomètres de Chambéry. Pendant six mois, cet homme a envoyé 800 messages à Nordahl Lelandais mais affirme ne l’avoir vu que cinq fois, au maximum.

Cité par la chaîne d’information, il a déclaré lors de l’audience : "À l’époque, j’avais un certain fantasme, il [Nordahl Lelandais, NDLR] répondait à ce fantasme. Mais je ne me suis pas senti en danger avec lui". "Il a réalisé mes fantasmes (…) Je ne me suis jamais senti en danger avec lui", a-t-il ajouté, rappelant qu'il ne croyait pas, au départ, en la culpabilité de son ancien amant : "Quand j’ai été convoqué par la gendarmerie sur les affaires Noyer et Maëlys, j’étais le premier à dire ‘non, non, ce n’est pas lui, vous vous trompez !’". Sa dernière rencontre avec l’accusé remonte un mois avant la mort d’Arthur Noyer…

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.