Le secrétaire de la Santé local est formel ! Les galipettes ne sont vraiment pas recommandées...
IllustrationIstock

Privés de sexe : à Santa Marta, faire l’amour est interdit ?

Les récentes périodes de canicule ont eu plusieurs effets insoupçonnés, rapporte Le Petit Journal Bogota, qui tient l’information d’El Espectador, un journal colombien. Et pour cause ! A Santa Marta, les habitants sont invités à ne pas pratiquer d’activité sexuelle durant la journée…

A lire aussi : Faîtes-vous vraiment plus l'amour l'été ?

Au micro d’une radio locale le secrétaire de la Santé de Santa Marta, Julios Salas, a énoncé plusieurs recommandations. A commencer par "éviter de faire l’amour ou avoir des relations sexuelles à des moments où la température est élevée, surtout à midi". L’argument avancé est simple : "cette pratique génère des besoins physiques et augmente la fréquence cardiaque." "Il est recommandé de pratiquer les activités physiques qui accélèrent le métabolisme qu’une fois la nuit tombée, ou quand la température est moins élevée", a-t-il poursuivi.  Autre conseils : bien penser à s’hydrater, porter des vêtements larges et clairs, ou encore éviter les boissons sucrées.

Privés de sexe : quand la canicule perturbe nos modes de vie

A Santa Marta, la température grimpait jusqu’à 40 degrés la semaine dernière, indique l’Institut d’hydrologie, de météorologie et d’études environnementales (IDEAM), cité par le quotidien national. Contrairement aux idées reçues, comme l'écrivait Planet, la libido n'est pas liée à la température ou au temps, quand bien même en été les Français ont tendance à davantage coucher ensemble. "Tout est une question de disponibilité. Dans la vie de tous les jours, on a souvent peu de temps pour les moments à deux. Alors que durant les vacances on est plus disponible pour se retrouver en tant que couple", souligne Marine-Line Urbain, sexothérapeute, au micro de Madame Le Figaro. "Pendant les vacances d'été on est plus proche de son corps, on est à l'aise et on ose le montrer. Toutes ces parties dénudées et exposées sont un stimulus et on s'autorise à penser au sexe", poursuit-elle.

Ce n'est pas le seul point sur lequel les vagues de chaleur ont eu un impact , en France.Elles ont notamment frappé au portefeuille. D’après RTL, la canicule pourrait même coûter des milliards d’euros au pays, comme ce fut déjà le cas en 2003 : son coût avait été évalué entre 15 et 30 milliards d’euros par un rapport sénatorial. L’agriculture et les BTP seraient les secteurs les plus touchés.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.