Serveurs, employés au sol, maîtres-nageurs…De nombreux emplois pourraient rester vacants d'ici cet été, entraînant une sérieuse pénurie de personnel dans les restaurants, les aéroports et les clubs de vacances. Les conséquences pour vos vacances ? Moins de confort, plus d'attente… Le point sur ce qui vous attend.
Pénurie de personnel : tous les services dont vous pourriez être privé cet été

“Pénurie” serait-il le mot de l’année ? Depuis des mois, les Français s’inquiètent à tous les niveaux. Au supermarché, les rayons d’huile et de moutarde sont vides. Dans les écoles, les classes pourraient manquer de professeurs à la rentrée. Et dans vos lieux de villégiature privilégiés, une nouvelle pénurie menace vos vacances : le manque de personnel.

Dernièrement, les restaurateurs font face à une incroyable difficulté en matière de recrutement. Les saisonniers ne viennent plus frapper à leur porte. Dans les centres de loisirs et les colonies, c’est le même problème. Enfin, dans les aéroports, on s’inquiète également d’un manque de personnel au sol. 

Eté 2022 : les professionnels peinent à recruter des saisonniers

En somme, l’été 2022 s’annonce compliqué pour les professionnels du tourisme dans l’Hexagone. 

Tous les étés, 600 000 saisonniers en moyenne doivent être recrutés par le secteur, dont 300 000 rien que dans l’hôtellerie-restauration, précise le journal Le Parisien.

Des postes qui, à quelques semaines des grandes vacances, sont loin d’être tous pourvus.

Alors, pour faire face et tenter d’inverser la tendance, les commerçants et les restaurateurs rivalisent d’astuces pour attirer les employés, en proposant des salaires attractifs et de nombreux avantages. 

Mais il semblerait que les jeunes, traditionnellement nombreux à enfiler un tablier ou un sifflet en juillet ou en août, ne soient plus vraiment intéressés par ces postes, ou pénibilité rime souvent avec précarité.  “On constate que les jeunes ne veulent pas d’un management directif et d’une ambiance stressée”, relate ainsi Émilie Le Goff, PDG de Troops, qui propose des logiciels pour les agences d’intérim, dans les colonnes du Parisien

La situation pourrait avoir de lourdes conséquences sur le confort et les habitudes des vacanciers cet été. Restaurants fermés, aéroports bondés… Découvrez dans notre diaporama à quoi pourrait ressembler votre été à cause d’une pénurie de personnel.

Les restaurants fermés

1/7
Les restaurants fermés

Cela pourrait être l’une des conséquences de la pénurie de serveurs dans l’hôtellerie-restauration. Les restaurants et les cafés pourraient décider de changer leurs horaires : fermeture le soir, ou quelques jours par semaine… “Les restaurants fermeront peut-être le soir, ou un ou deux jours par semaine, ou bien réduiront leur amplitude horaire pour ne plus faire du 9 heures-23 heures”, explique Thierry Grégoire, le président de l’Umih saisonniers, au Parisien

Cet été, il faudra probablement se renseigner avant d’aller déjeuner en terrasse, au risque de trouver des chaises vides…

Les prix revus à la hausse

2/7
Les prix revus à la hausse

Pour équilibrer leurs recettes avec des horaires réduits, les professionnels du tourisme pourraient bien être tentés d’augmenter leurs tarifs estivaux, annonce le Parisien

Le ménage un jour sur deux dans les hôtels

3/7
Le ménage un jour sur deux dans les hôtels

Si le personnel saisonnier continue de manquer, les hôtels devront s’adapter. Dans les chambres, “ils proposeront peut-être le ménage un jour sur deux”, rapporte encore Thierry Grégoire, le président de l’Umih saisonniers, dans les colonnes du Parisien

Des files d’attente à rallonge à l’aéroport

4/7
Des files d’attente à rallonge à l’aéroport

Personnel au sol,  techniciens de maintenance, agents de sécurité… Ces postes non plus ne sont pas encore tous pourvus, et Aéroports de Paris (ADP) s’inquiète. Si vous comptez prendre l’avion cet été, un seul conseil : arrivez très tôt à l’aéroport. L’attente risque d’être décuplée à tous les niveaux (enregistrement, contrôles de sécurité…). 

Des colonies de vacances annulées

5/7
Des colonies de vacances annulées

Les directeurs des centres de loisirs et les organisateurs de colonies de vacances pour enfants et adolescents peinent à recruter des animateurs et des encadrants. Dans ce contexte, certains séjours “pourraient être annulés quelques jours avant le départ”, avertit le Parisien

Des piscines fermées

6/7
Des piscines fermées

“Trois quarts des structures aquatiques ont du mal à recruter pour l’été”, rappelle Le Parisien. Sans maître-nageur pour assurer la sécurité de tous, les piscines et les parcs aquatiques n’auront d’autre  solution que de fermer leurs portes plusieurs heures par jour. 

Une baignade à haut-risque

7/7
Une baignade à haut-risque

La situation s’annonce similaire sur les plages de l’Hexagone, où les maîtres-nageurs ne se bousculent pas. Les professionnels s’inquiètent d’un été qui s’annonce particulièrement mortel sur le littoral et les bassins naturels.  La Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs craint ainsi 200 morts de plus cette année, selon La Dépêche. 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.