Les restaurants peuvent enfin rouvrir leurs portes en Ile-de-France ce lundi 15 juin 2020. Un soulagement qui s'accompagne aussi d'une inquiétude : de nombreux établissements pourraient disparaître par manque de clients.
Ile-de-France : "Les deux tiers des restaurants" pourraient disparaîtreAFP

"S'il n'y a plus de touristes à Paris les deux tiers des restaurants vont disparaître". Cette crainte est celle de Guy Savoy, chef 3 étoiles au Guide Michelin, qui s'inquiète de la situation actuelle pour les professionnels de la restauration dans une interview donnée à franceinfo. En effet, même si de nombreux établissements peuvent rouvrir en Ile-de-France dès ce lundi 15 juin 2020, tous n'en n'ont pas la possibilité en raison des mesures sanitaires strictes qui doivent être appliquées. Guy Savoy, lui, va pouvoir rouvrir son restaurant principal "Quai de Conti", ce mercredi 17 juin au soir, le temps de préparer l'arrivée des clients dans de bonnes conditions. Toutefois, il s'inquiète pour ses collègues et pour son second restaurant :

"Ce qui va nous manquer c'est la clientèle étrangère et les Parisiens vont bientôt partir en vacances. Cela va être intéressant d'observer. On aura le vrai baromètre pour la rentrée. On a l'autorisation d'ouvrir mais ce n'est pas une obligation. Mon restaurant Supu Ramen, compte tenu des contraintes sanitaires, je n'aurai pas la possibilité de le rouvrir"

Impossible de rattraper le temps perdu

De plus, le triple chef étoilé n'est pas utopiste. Pour lui, rattraper trois mois d'inactivité est impossible. C'est pourquoi, il compte autant sur les touristes européens, notamment, afin que de nombreux restaurants parisiens puissent survivre. "On peut se réjouir que la France soit repassée complètement en vert. Tous les restaurants de Paris peuvent exister grâce à l'apport important des touristes", explique Guy Savoy en précisant que les trois derniers mois n'auront pas servi à rien.

Un moyen de remerciement pour les soignants

En effet, le cuisinier participe aujourd'hui à l'opération "À table les soignants". Un moyen de les remercier pour tout le travail qu'ils ont effectué en les invitant à partager un repas dans une restaurant 3 étoiles.

"Pendant toute la crise on a préparé des repas pour deux hôpitaux parisiens et là c'est une manière de continuer, de ne pas oublier. Cette opération "bon menu" est disponible pour tous les convives et 10% du montant de ce menu est mis en réserve pour inviter les soignants"

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.