À l'issue d'un conseil de défense sanitaire organisé ce vendredi 17 décembre, le Premier ministre s'est exprimé. Afin de lutter contre la cinquième vague et le variant Omicron, qui menace de saturer les services hospitaliers, de nouvelles restrictions ont été annoncées. Olivier Véran préconise ce samedi de les renforcer dès janvier 2022.
Nouvelles restrictions Covid : pass vaccinal, tests avant les fêtes… Toutes les annonces de Jean Castex

"La cinquième vague Delta est là et bien là, en France comme dans l'ensemble de l'Europe." Voici ce qu’a rappelé ce vendredi 17 décembre Jean Castex, à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire qui s'est tenu à Matignon. "Elle continue de fortement nous toucher avec plus de 5 000 cas par jour, même si elle semble se rapprocher d'un point culminant. Mais elle se fait sentir sur les hôpitaux où pratiquement toutes les structures ont déclenché le plan blanc", a prévenu le Premier ministre. Plus de 15 400 malades sont actuellement hospitalisés en France, dont 2901 en réanimation.

L’arrivée du variant Omicron ne fait qu’empirer la situation sanitaire.

Variant Omicron : "Il nous menace à brève échéance"

"Je veux partager un point de situation sur l'arrivée du variant Omicron qui nous menace à brève échéance", a d’ailleurs précisé le chef du gouvernement. Le nombre de cas "double tous les deux à trois jours" et "plusieurs centaines de cas en France" ont été détectés. Le variant Omicron "va se diffuser très rapidement au point de devenir dominant dès le début de l'année 2022", estime le locataire de Matignon.

"Nous ne connaissons encore pas tout de ce variant : si sa vitesse de propagation apparaît beaucoup plus élevée, il ne semble pas plus dangereux que le variant Delta et les données dont nous disposons indiquent qu'une couverture vaccinale complète avec la dose de rappel nous protège bien contre les formes graves de la maladie", a-t-il indiqué.

Ainsi, pour lutter contre le Covid-19 et ses variants et afin d’éviter de saturer les hôpitaux et services de réanimation, Jean Castex a annoncé une nouvelle série de mesures et de restrictions, à découvrir dans notre diaporama ci-dessous. Invité sur France Inter ce samedi 18 décembre, Olivier Véran entend aller encore plus loin. Il a donné de nouvelles indications pour les soignants, les pompiers, ainsi que pour l'ensemble des actifs. 

Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal

1/11
Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal

Avec cette mesure, le vaccin anti-Covid devient quasi obligatoire. Le pass sanitaire va se transformer en début d'année 2022 en "pass vaccinal". Il ne pourra donc être activé qu'avec un schéma vaccinal complet et non plus un simple test négatif, a déclaré le Premier ministre. "Désormais, seule la vaccination sera valable dans le pass", a-t-il souligné. 

"Nous assumons de faire peser la contrainte sur les non-vaccinés, car les services de soins critiques et de réanimation de nos hôpitaux sont remplis, pour l'essentiel, de personnes non vaccinées", a-t-il observé.

Ce pass vaccinal sera obligatoire dans les lieux de loisirs (restaurants, cinémas…), mais pas au sein des entreprises, a appris France Télévisions auprès de Matignon. Concernant les transports, la question n’est pas encore tranchée. Elle sera abordée lors du débat parlementaire. 

Durcissement des conditions de contrôle et de sanctions contre les faux pass

2/11
Durcissement des conditions de contrôle et de sanctions contre les faux pass

"Un projet de loi sera soumis au Parlement début janvier, notamment pour transformer le pass sanitaire en pass vaccinal, et durcir les conditions de contrôle et de sanctions contre les faux pass", a prévenu Jean Castex. D’après les informations de France Télévisions, ce projet de loi devrait être présenté le 5 janvier en Conseil des ministres. 

La dose de rappel passe de 5 à 4 mois

3/11
La dose de rappel passe de 5 à 4 mois

Le rappel vaccinal "sera possible dès que l'on aura passé le délai de quatre mois par rapport à la précédente injection et non plus de cinq mois", a indiqué Jean Castex. 

"Dès le 3 janvier, le rappel sera possible dès que l'on aura passé le délai de 4 mois par rapport à la deuxième injection. Près de six millions de personnes ne sont toujours pas vaccinées, ce n'est plus possible", s’est-il insurgé. Selon lui, "notre meilleure arme, notre seule arme, c'est la vaccination avec trois doses désormais. Avec deux doses, le vaccin efficace à 70% contre les formes graves d'Omicron, et avec 3 doses, plus de 90%."

Les grandes réunions doivent être limitées durant les fêtes

4/11
Les grandes réunions doivent être limitées durant les fêtes

Les retrouvailles familiales ou amicales devront être limitées. "Plutôt qu'un nombre précis, appuyons-nous sur un principe de bon sens : moins on est nombreux, moins on prend de risques. Évitons les grandes fêtes, les grands rassemblements, les grands dîners", a recommandé le Premier ministre. 

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.