Le déploiement de la nouvelle carte d'identité au format carte bancaire continu. 33 nouveaux départements la proposent depuis ce lundi 28 juin. Si son renouvellement est généralement gratuit, dans les situations suivantes, elle vous sera facturée.
Nouvelle carte d’identité : les cas où vous devrez la payerIllustrationAFP

La troisième phase de déploiement est actée. Depuis le 17 mai, la nouvelle carte d’identité au format carte bancaire est proposée aux citoyens dans divers départements. Depuis ce lundi 28 juin 2021, elle est disponible dans 33 nouvelles zones que voici :

  • Corse-du-Sud
  • Haute-Corse
  • Ariège
  • Aude
  • Aveyron
  • Gard
  • Haute-Garonne
  • Gers
  • Hérault
  • Lot
  • Lozère
  • Hautes-Pyrénées
  • Pyrénées-Orientales
  • Tarn
  • Tarn-et-Garonne
  • Ain
  • Allier
  • Ardèche
  • Cantal
  • Drôme
  • Isère
  • Loire
  • Haute-Loire
  • Puy-de-Dôme
  • Rhône
  • Savoie
  • Haute-Savoie
  • Alpes-de-Haute-Provence
  • Hautes-Alpes
  • Alpes-Maritimes
  • Bouches-du-Rhône
  • Var
  • Vaucluse

Elle sera généralisée dès le 2 août 2021 dans l’ensemble des États de l’Union européenne qui ont déjà une carte nationale d’identité. Ce n’est en revanche qu’à partir d’août 2031 que vous ne pourrez plus voyager dans l’espace européen avec votre ancienne carte, notifie le ministère de l’Intérieur.

Facile à ranger dans son portefeuille, la nouvelle pièce d’identité est dotée d’une puce électronique sécurisée contenant :

  • les informations pratiques du détenteur
  • sa photo
  • ses empreintes digitales : une disposition obligatoire dès l’âge de 12 ans.

Quant à sa validité, elle est moindre que la précédente : 10 ans pour la nouvelle CNIe contre 15 pour l’ancienne. Là où l’ancienne était valable quinze ans, la nouvelle carte a une période de validité de dix ans.

Bien que son renouvellement, qui peut être demandée en mairie, soit gratuit, dans certains cas, elle peut être payante.

Nouvelle carte d’identité : vous devrez la payer si vous ne rendez pas l’ancienne

Comme l’a précisé l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) à Actu.fr, le renouvellement de cette pièce d’identité, dont la validité est arrivée à son terme, est gratuit, "à condition de rendre l’ancienne carte". Ainsi, en cas de non-présentation de la précédente carte nationale d’identité, la nouvelle vous sera facturée 25 euros, via un droit au timbre.

Quand s’applique-t-il ?

Nouvelle carte d’identité : que faire en cas de perte ?

"Les motifs et les tarifs de renouvellement de la nouvelle carte nationale d’identité n’ont pas changé par rapport à l’ancien modèle", détaille l’ANTS.

Si vous perdez votre carte d’identité et souhaitez demander rapidement une nouvelle, nul besoin d’effectuer une déclaration de perte auprès des autorités. Celle-ci sera faite lors de la demande de renouvellement de carte en mairie, indique le site service-public.fr.

Dans le cas contraire, il conviendra de faire une demande de déclaration de perte dans un commissariat de police, à la gendarmerie ou en ligne. Le renouvellement sera alors soumis au droit de timbre de 25 euros.

Qu’en est-il s’il s’agit d’un vol ?

Carte d’identité : payante en cas de vol

Votre carte d’identité a été volée ? Vous devez alors effectuer une déclaration de vol auprès des forces de l’ordre. Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte en ligne. Un récépissé de déclaration de vol vous sera alors remis. Ce document est nécessaire pour le renouvellement de la carte d’identité, qui sera soumis au droit de timbre de 25 euros.

Le paiement peut être fait en ligne lors de la demande, via un timbre fiscal électronique. Il peut aussi être acheté chez un buraliste ou sur le site timbres.impots.gouv.fr. 

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.