Le ministre de l'Intérieur s'est récemment illustré... pour son non respect des gestes barrière. Son attitude a beaucoup choqué.
Nos ministres connaissent-ils vraiment les gestes barrières ?AFP

Christophe Castaner est un habitué des bourdes. Tant et si bien qu'en 2019, l'Elysée s'inquiétait de le voir gaffer à nouveau à chaque fois qu'il lui fallait prendre la parole, indique Challenges. C'est que le premier flic de France affiche quelques grosses erreurs, dont certaines ont finalement viré au scandale. Sa soirée au Noto, un établissement huppé de la capitale, avait donné lieu à de nombreuses fuites dans la presse, dont une partie de laquelle n'a pas hésité à évoquer les supposés penchants adultérins du ministres.

Pourtant, en dépit de tous ces précédents, il arrive encore à l'ancien socialiste de commettre des erreurs. Ce fut encore le cas ce samedi 16 mai 2020, rapporte en effet La Dépêche. En pleine pandémie de coronavirus Covid-19 – qui n'a évidemment pas pris fin avec les débuts du déconfinement – il s'est affiché en train de discuter avec des habitants de Seine-Maritime pour un reportage. Problème ? Il n'a respecté aucune des mesures de distanciation sociales pourtant entérinées par le gouvernement. "Un exemple parfait de ce qu'il ne faut pas faire", commentent d'ailleurs nos confrères.

Pas de masque pour aborder les habitants

Et, de fait, le ministre de l'Intérieur – qui se sait filmé – n'hésite pas à s'afficher sans masque. Il s'est également fait prendre en photo souvenir avec un groupe d'enfants avant de s'accroupir aux côtés de l'un d'entre eux, avec qui il a entretenu une conversation... En se tenant à moins de cinquante centimètre de son visage. C'est la deuxième fois déjà qu'il est épinglé pour un tel type de comportement.

En effet, en début de crise sanitaire, le transfuge de la gauche avait décidé de poser aux côtés d'une équipe de couturière issue des rangs d'une usine de production de masque installée dans le Nord du pays. Cette fois encore, il s'était abstenu d'en porter un...

"Je ne tolérerai aucun manquement concernant l'application des gestes barrière et des règles de distanciation", avait pourtant affirmé Christophe Castaner.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.