TEMOIGNAGE. Comment transmettre son histoire aux prochaines générations ? Pour favoriser le lien intergénérationnel autour des seniors porteurs de savoir, Aline Jeanne, ancienne animatrice pour personnes âgées, est devenue gardienne de mémoire. Explications.
Métier insolite : "Je suis gardienne de mémoire"©Aline Jeanne

Préserver la mémoire familiale et replacer la personne senior au centre de sa famille. Voici l’objectif que s’est fixée Aline Jeanne, en devenant gardienne de mémoire, il y a un an. Après avoir été animatrice pour personnes âgées dans les maisons de retraite durant des années, celle qui apporte beaucoup d’importance à la famille et aux liens intergénérationnels, a souhaité apporter davantage aux seniors.

"J’ai constaté une inadéquation entre ce que je voulais faire avec eux et ce que je pouvais réellement réaliser à ce poste. Par ailleurs, les personnes âgées sont souvent isolées de leur famille. Et ce, qu’elles soient à leur domicile, ou en résidences. La distanciation se fait  géographiquement et le savoir qu’elles détiennent, ainsi, se perd", déplore-t-elle.

"Ayant toujours privilégié le dialogue et l’écoute, j'ai donc souhaité rétablir ce lien en l'amplifiant lors de la préservation des histoires de famille. Je suis donc devenue comme j’aime le nommer, gardienne de mémoire".

Gardienne de mémoire : une biographe réinventée

"Mon métier, dans sa version première, est biographe. Je fais toutefois bien plus que cela. En plus de mes compétences d’écriture pour mettre en forme les histoires familiales, je tisse les liens avec le microcosme familial de la personne âgée, porteuse de savoir, mais aussi de sagesse. Dans les cultures nord-africaines et africaines, l’ancien est respecté. En Europe, cette logique se perd. Les personnes vieillissantes sont vues comme des personnes dépendantes qu'il faut placer, et qui coûte à la société."

Or, au-delà de la dépendance physique, elles ont souvent encore énormément à nous apprendre, et à raconter". Leur mémoire peut être valorisée et leur place restaurée dans leur famille."

Pour celles en revanche, qui sont atteintes de maladies dégénératives (Alzheimer, Parkinson), Aline Jeanne propose de "préserver leur mémoire ancienne, avant qu’elle ne disparaisse". Par la même occasion, cette activité permet de les valoriser.

Gardienne de mémoire : une biographe réinventée©Aline Jeanne

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Généalogie : comment retrouver ses ancêtres ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.