Le corps de cette mère de famille de 42 ans a été retrouvé sans vie, un mois après sa disparition et son époux a avoué quelques heures plus tard. Un portrait glaçant de celui qui a partagé sa vie commence à se dessiner.

Le mystère demeurait depuis des semaines à Montfort-sur-Meu, petite commune bretonne, où vivait Magali Blandin. Le week-end a marqué l’épilogue d’une bien sombre affaire. 

Jérôme G. a en effet reconnu avoir tué violemment sa femme le jeudi 11 février 2020. La situation au coeur du couple avait hélas commencé à dégénérer bien avant cette date. Paris Match a publié ce lundi une longue enquête retraçant la lente descente aux enfers de Magali Blandin.

Mari de Magali Blandin : un homme isolé

"Le père de famille n’a pas d’amis", relate notamment l’hebdomadaire. L’homme âgé de 45 ans rencontrait également d’importantes difficultés financières. Titulaire d’un BTS, Jérôme G. tentait de joindre les deux bouts en louant des hangars, apprend-on dans les colonnes de Paris Match

N’ayant pas d’emplois stables, le futur meurtrier n’avait donc que très peu de liens sociaux. Ses rares connaissances sont les personnes auxquelles il loue ses hangars. Il entretient ainsi des liens avec des Géorgiens qui promettent de l’aider lorsque Jérome G. se confie sur la crise de couple. Une bien étrange amitié qui va hélas encore empirer son cas. Plus tard, il accusera ces mêmes Géorgiens de tentative d’extorsion et, se sentant en danger, il confiera son inquiétude au juge instructeur. Si Jérôme G. se présente alors comme une victime, la suite de l’enquête va clairement réveler une réalité toute autre. 

Comme l’indique France Bleu, Jérôme Gaillard aurait en fait appel à ces fameux Géorgiens pour se débarasser définitivement de sa femme. Il leur aurait proposé la somme de 20 000 euros pour que cette sordide besogne soit réalisée.  Qu’est ce qui a poussé cet homme sans histoire à commettre l’irréparable ?

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.