Un homme d'une quarantaine d'année a trouvé une technique infaillible pour dévaliser des distributeurs automatiques de billets. Il a récolté un butin de 84 000 euros.
(Illustration)Istock

Arnaque aux distributeurs : une technique ingénieuse

Escroquerie et ingéniosité. D.V., un Roumain de 43 ans transporteur routier en Italie est passé en comparution immédiate ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Nice. Il avait trouvé une technique imparable pour voler des centaines de distributeurs automatiques de billets (DAB) dans les alentours de Nice jusque dans le Var.

Cet homme marié et père de quatre enfants utilisait, selon les informations de Var Matin, une carte prépayée pour retirer de l’argent. En composant son code et en indiquant le montant souhaité, il a retirer pas moins de 84 000 euros au total. Petite particularité : il n’était jamais débité.

A lire aussi : Arnaques sur Le Bon Coin : comment des centaines de victimes ont été escroquées

Le père de famille insérait en réalité une pince plate dans la fente à la place de sa carte, au moment où le DAB préparait les billets. Il avait, au préalable, cliqué sur "annuler l’opération". De cette façon, la machine était bernée et pensait que la carte à puce était toujours insérée. Il ne lui restait qu’à forcer le clapet à billets et le tour était joué. Depuis, la police judiciaire locale a réussi à l’arrêter. Il est ensuite passé en comparution immédiate ce mercredi 30 mai.

Arnaque aux distributeurs : un escroc inconnu de la justice française

Selon Maître Audrey Giordan, le conseil niçois de D.V., l’escroc à la technique ingénieuse n’était pas le seul. Elle a affirmé qu’il n’était en réalité qu’un "guetteur". L’avocate aurait, selon les informations du Var Matin, opté pour l’ouverture d’une information judiciaire pour retrouver le complice présumé.

Si le transporteur routier escroc avait un casier judiciaire vierge en France, ce n’est pas le cas en Italie. D.V. a avoué à son audition être coupable d’une affaire de violences en Italie, son pays de résidence.

Il sera jugé en juillet pour "escroquerie", "dégradation" et "blanchiment".

En vidéo - Pomme de terre : comment les producteurs vous arnaquent

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.