En seulement 24 heures, plus de 1 000 cas positifs ont été identifiés en France métropolitaine le jeudi 23 juillet 2020, selon la Direction générale de la Santé. Plusieurs départements ont récemment enregistré une forte hausse du nombre de personnes infectées.
Les régions où le nombre de clusters a explosé cette semaine

Une augmentation inquiétante. Dans la semaine du 13 juillet 2020, plus de 3 500 nouveaux cas ont été détectés en France, souligne BFMTV. Il s'agit là d'une augmentation de 27% par rapport à la semaine précédente. La seconde vague tant redoutée arrivera-t-elle prochainement ? Nul ne peut encore le dire, mais les nouvelles données communiquées par la Direction générale de la Santé ont de quoi inquiéter.

En seulement 24 heures, plus de  1 000 cas positifs ont été identifiés dans l'Hexagone ce jeudi 23 juillet 2020. En parallèle, Santé publique France a indiqué que le nombre de patients infectés connaît une tendance à la hausse depuis trois semaines consécutives. De plus, cette "augmentation s'intensifie", d'après l'agence. Au 23 juillet, 209 foyers demeurent actifs, dont dix nouveaux détectés récemment. Un cluster est défini par la survenue d'au moins trois cas probables ou confirmés.

Plusieurs départements en "vulnérabilité"

Ils doivent être enregistrés dans une période de sept jours et appartenir à une même communauté ou avoir participé à un rassemblement. En France, sept départements métropolitains ont été identifiés comme ayant un taux d'incidence au-dessus du seuil de vigilance. Ce dernier est fixé à 10 cas positifs pour 100 000 habitants.

À partir de ces paramètres, il est donc possible de ranger les départements dans différentes catégories. Certains sont classés en "vulnérabilité élevée", tandis que d'autres se trouvent en "vulnérabilité modérée". Dans les deux cas, la situation ne peut pas être prise à la légère et nécessite des mesures exceptionnelles. Voici le classement des sept départements concernés dans le diaporama ci-dessus.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.