Ecouter l'article :

L'usage du masque FFP2 se généralise en Europe. Hélas, les produits sont chers. Peut-on espérer les réutiliser pour amortir leur coût ? Réponse.
Le masque FFP2 est-il réutilisable ?AFP

Dans certaines régions d'Europe, il est devenu obligatoire de porter un masque FFP2, aussi appelé masque canard. C'est le cas en Bavière, mais aussi en Autriche et la France pourrait peut-être suivre le train en marche, indique le Journal des Femmes sur son site. Du moins, si les autorités sanitaires et le gouvernement trouvent l'idée pertinente, ce qui ne semble pas être le cas en l'état.

Cependant, la propagation des variants anglais et sud-africains sur le sol français pourraient peut-être les amener à reconsidérer la situation. D'autant plus après la découverte d'une mutation du premier, qui pourrait être devenu résistant aux différents vaccins produits pour lutter contre le coronavirus Covid-19. En effet, si tous les masques présentent un “effet barrière” susceptible de protéger au moins partiellement contre le virus, le modèle FFP2 apparaît comme considérablement plus efficace en la matière.

Le masque FFP2 peut-il être à nouveau porté après utilisation ?

Comme les masques chirurgicaux, auxquels les Françaises et les Français se sont largement habitués, le masque FFP2 n'est pas en tissu. Ce qui signifie donc, souligne encore le Journal des Femmes, qu'il appartient à la catégorie des masques jetables… À usage unique. Il n'est pas possible de le laver ou de le réutiliser après l'avoir porté. En rentrant chez soi, il faut donc ne pas le manipuler et le jeter immédiatement, dans une poubelle adaptée. Le sac doit être résistant et pouvoir se fermer complètement. Le jeter dans la rue, en revanche, pourrait bientôt être sanctionné d'une amende de 135 euros.

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.