Selon une chercheuse du Massachussets Institute of Technology le coronavirus pourrait parcourir huit mètres lors d'un éternuement ou d'une toux. Alors faut-il revoir nos distances de sécurité ?
Sommaire
Le coronavirus transmissible par postillon jusqu'à 8 mètres ?©Pixabay - Illustration

Pour freiner la propagation du coronavirus Covid-19, les gouvernements demandent à leurs citoyens de respecter de nombreuses mesures de sécurité. Quarantaine, gestes barrières... ces consignes visent à mettre tout un chacun un peu plus à l'abri, en cette période à grand risque. La plupart des pays ont également exigé de leurs résidents qu'ils respecent des distances de sécurité d'un ou deux mètres pour empêcher tout type de contact. Un protocole suffisant ? Pas sûr.

Cnews rapporte que selon Lydia Bourouiba, professeur au MIT (Massachussets Institute of Technology), le nouveau coronavirus pourrait se transmettre par postillons bien au-delà d'un ou deux mètres. Cette dernière a étudié plusieurs années les effets des expirations lors d'un éternuement ou d'une quinte de toux. Ainsi, elle a pu remarquer que des gouttelettes, qui se déplacent en nuage, peuvent parcourir une distance pouvant atteindre jusqu'à 8 mètres.

Projection de gouttelettes

La scientifique explique que lors d'une toux ou d'un éternuement, on expulse un nuage composé de gaz, d'air chaud et humide dans lequel sont suspendues des toutes petites gouttelettes. Ces dernières peuvent alors transmettre le virus d'une personne à une autre, de façon assez rapide. Elle assure que les gens ont tendance à penser que les gouttelettes disparaissent une fois qu'elles "ont heurté un mur virtuel", se trouvant à un ou deux mètres de distance.

En réalité, c'est loin d'être le cas. Suivant la trajectoire qu'elles empruntent, elles sont susceptibles de contaminer plusieurs personnes différentes.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.