La recherche scientifique ne cesse de progresser dans l'étude sur le coronavirus Covid-19. La météo jouerait un rôle important dans la lutte contre la pandémie. Le virus pourrait être ralenti grâce aux hausses de chaleur et à un important taux d'humidité.
Coronavirus : des scientifiques pensent avoir découvert ce qui pourrait ralentir sa propagationIllustrationIstock

L'arrivée de l'été signera-t-elle la fin du coronavirus Covid-19 ? C'est une question légitime, à en croire une récente étude chinoise portant sur sa propagation et sa mortalité, relayée en France par La chaîne météo. Réalisée par Qasim Bukhari et Yusuf Jameel du Massachusetts Institute of Technology (MIT) entre le 20 janvier et le 19 mars 2020, elle s'intéresse notamment à l'influence des différentes températures sur les phénomènes de contagion constatés lors de cette crise sanitaire. 

Une différence nord/sud notable

Les deux chercheurs se sont mis d'accord sur un point : la chaleur et l'humidité ralentissent la propagation du coronavirus Covid-19. Pour confirmer leur hypothèse, ils ont étudié son développement à travers plusieurs pays sur la période précédemment citée.

Ainsi, ils ont découvert que les pays tropicaux au climat équatorial comme la Malaisie, Singapour, ou encore la Thaïlande, subissaient une courbe de progression du virus nettement inférieure que dans les pays plus froids.

Il n'y a cependant pas besoin d'aller si loin pour observer des résultats comparables. Aux Etats-Unis, de tels écarts sont constatés entre le sud et le nord de la nation. D'une façon générale, les états les plus au sud sont moins touchés que ceux du nord, à quelques exceptions près, comme la Louisiane (sud) qui connaît plus de contamination que l'Oregon (nord-ouest).

Et pourtant, selon  Qasim Bukhari et Yusuf Jameel, la température ne peut-être le seul facteur à prendre en compte pour expliquer ces différences dans le processus d’expansion du virus. En effet, entre la période du 10 au 21 mars, 10 000 nouveaux cas ont été recensés dans des régions du monde où la température se situe entre 16°C et 18°C.

Ainsi, les pays européens et ceux d'Amérique du Nord ne peuvent théoriquement pas compter sur une hausse des températures pour enrayer l'épidémie. D'après les chercheurs, qui soulèvent une autre hypothèse, le taux d'humidité est aussi à prendre en compte. En occident, il serait globalement trop faible pour espérer stopper le virus.

Les scientifiques estiment qu'un taux d'humidité de 10 g/m3 est nécessaire pour limiter la propagation du coronavirus Covid-19.  Seule l'addition d'une forte température et d'un taux d'humidité important serait en mesure de ralentir la pandémie.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Coronavirus : qu’est ce qui m’attend à l’hôpital ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.