Ecouter l'article :

La belle-mère de Delphine Jubillar, disparue depuis deux mois, a posté un message sur les réseaux sociaux pour défendre son fils Cédric. Elle a assuré être "triste de voir à quel point les gens peuvent parler sans savoir réellement les choses".
"J'en ai trop sur le cœur" : la mère de Cédric Jubillar sort du silence pour défendre son filsAFP

Plus de deux mois après la disparition de Delphine Jubillar, sa belle-mère a décidé de sortir du silence pour défendre son fils. Si Cédric Jubillar se fait désormais discret, sa mère a décidé de rétablir sa vérité. Comme le rapporte La Dépêche, c'est sur l'un des nombreux groupes de soutien créés sur Facebook pour Delphine Jubillar que cette dernière a décidé de s'exprimer. "Je ne publie pas souvent, mais là j'en ai trop sur le cœur", a-t-elle écrit pour commencer. La belle-mère de l'infirmière de 33 ans s'est dite "triste de voir à quel point les gens peuvent parler sans savoir réellement les choses, juste en se basant sur des ouï-dire ou des publications journalistiques".

À la suite d'articles révélant qu'une dispute conjugale aurait éclaté entre Delphine Jubillar et son fils Cédric le soir de sa disparition, Nadine Jubillar pointe du doigt l'infidélité de Delphine Jubillar et assure qu'il s'agit d'une réaction normale dans un couple. "Quel homme ou quelle femme ne se sont pas sentis trahis en apprenant l’infidélité de son conjoint", écrit-elle en effet sur Facebook. Pour rappel, l'enquête a révélé l'existence d'un second homme dans la vie de Delphine, avec qui elle entretenait une relation secrète et virtuelle. Dans les colonnes du Parisien, une source proche de l'enquête révèle qu'elle "semblait amoureuse et heureuse". Ledit amant a été entendu par les enquêteurs, "mais il ne semble pas avoir le profil d'un tueur ou d'un kidnappeur".

"Aidez-nous à retrouver ma belle-fille"

La mère de Cédric Jubillar s'indigne ensuite contre le tribunal populaire et médiatique qui accuse son fils. Selon La Dépêche, elle écrit notamment que "ce groupe est un groupe de soutien, pas une gendarmerie, ni un bureau de juge et encore moins un tribunal !!!!". Au lieu de commenter l'affaire, Nadine Jubillar appelle les gens à l'aider à "retrouver (s)a belle-fille". "Prenez votre voiture et baladez-vous dans les environs de Cagnac, Albi, Carmaux, cela nous sera plus utile que vous bavardages inutiles et non constructifs", conclut la mère de Cédric Jubillar.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.