Les stations-services touchées par ces vols ont perdu énormément de bénéfices. Les voleurs de carburants avaient une technique très astucieuse, à l'aide d'une simple télécommande.
AFP

Vol de carburant en Île-de-France : un mode opératoire très minutieux

Il a suffi d’une simple télécommande. A l’aide de ce petit gadget qu’ils se sont procurés, cinq hommes âgés de 30 à 40 ans ont dépouillé plusieurs stations Total de l’Ile-de-France. Arrêtés ce lundi, ils ont dérobés près de 12 000 litres d’essence, soit 150 000 euros de perdus pour la chaîne d’essence relate Ouest-France.

La télécommande, dénichée sur internet, permettait aux malfrats de déverrouiller les pompes à essences. A la nuit tombée, il suffisait d’entrer un code de sécurité pour y accéder. Une facilité pour les voleurs, puisque ce mot de passe (0000) n’est quasimment jamais changé par les stations-services, selon Le Parisien. Quelques instants après l’ouverture des réservoirs, l’un des malfaiteurs venait avec un véhicule utilitaire équipé d’une cuve de 2 000 litres au moins.

Les 5 hommes n'avaient alors plus qu'a revendre  l’essence récupérée à petits prix. Les clients étaient prévenus du point de rendez-vous via les réseaux sociaux.

Vol de carburant en Île-de-France : les auteurs appréhendés par les gendarmes

Cela fait près d’un an que les gendarmes enquêtent sur ces voleurs qui sévissent dans le Val d’Oise, les Yvelines ou encore dans l’Oise. Le premier homme interpellé avait été pris en flagrant délit dans la station Total de Sagy (Val d’Oise), quelques jours après le début de l’enquête. C’est à ce moment que les autorités ont découvert qu’il s’agissait en fait d’une équipe, grâce au logiciel d’analyse Anacrim.

En collaboration avec Total, qui avait remarqué 170 pics d’activités anormales, les autorités ont fini par interpeller les suspects en mars 2019. Il s’agissait de "petits voyous de cités, connus pour des délits réguliers mais sans envergure", ajoute Le Parisien. Mis en examen pour "vols en bande organisée et vol de carburant", ils sont impliqués dans plus de 37 faits.

VidéoElectricité, carburant, alimentation… Ils augmentent encore