Ce mardi, à Agde dans l’Hérault, une femme a été retrouvée sans vie. Interpelé, son mari a admis l’avoir poignardés elle et son chat.

Agde : un homme poignarde sa femme

Sordides découvertes. Ce mardi 10 juillet, le corps d’une femme a été retrouvé à son domicile, à Agde (Hérault). Son mari, qui a avoué être responsable de sa mort, l’aurait poignardé à plusieurs reprises à l'aide d'un couteau, elle, mais aussi leur chat.

C’est la fille du couple qui a alerté les autorités. Cette dernière, habitant au Royaume-Uni, s’inquiétait du silence radio de ses parents. Ces derniers ne décrochaient pas le téléphone depuis un plusieurs jours. Les forces de l’ordre ont ainsi été dépêchées sur les lieux.

La police a croisé le meurtrier auto-proclamé âgé de 54 ans dans la rue. S’il a affirmé aux autorités que lui et sa femme allaient bien, il a été pris de colère lorsque la police a tenu à vérifier l'état de sa femme. Le suspect a dû être menotté et enfermé dans le véhicule de police, selon une source proche de l’enquête dont France 3 se fait l'écho

La police technique et scientifique est arrivée sur les lieux mardi après-midi. Une fois sur place, ils ont pu procéder aux premiers prélèvements. Le corps de la femme, institutrice, a été retrouvé sans vie et couvert d’un drap. Sur elle, avait été déposée la dépouille de leur chat, qui serait également mort sous les coups du suspect de 54 ans.

Face aux autorités locales, il a tout avoué, même s'il n'a donné aucune explication, selon les information de Midi Libre"Pour l’heure le mis en cause ne s’explique pas", confirme le parquet de Béziers. "L’enquête est ouverte pour assassinat. La garde à vue pourrait être levée jeudi 12 juillet dans la journée. Nous procédons à de très nombreuses vérifications et l’autopsie de la victime sera réalisée aujourd’hui (le 11 juillet, ndlr)."

Selon une source proche du dossier, la tuerie aurait eu lieu deux jours avant la macabre découverte.

Un homme poignarde sa femme et son chat : une analyse psychiatrique ordonnée

Le suspect venait tout juste d'être embauché au poste de Directeur général de l'équipe administrative par le club de rugby biterrois l'ASH. A ses 23 ans, il avait été le plus jeune directeur à la tête d'une agence de grande banque coopérative. Il est décrit comme quelqu'un de "professionnel, d'une compétence rare" par ses anciens collègues, qui n'arrivent pas à expliquer "ce geste fou".

Selon les informations du Midi Libre, une analyse psychiatrique sur sa personne devrait être ordonnée dans les prochains jours.

Publicité
Le service régional de police judiciaire (SRPJ) a été saisi pour s’occuper de l’enquête pour assassinat. Pour l’heure, le meurtrier auto-proclamé a été placé en garde à vue au commissariat d’Agde qui aura certainement comme issue sa mise en examen.

En vidéo - Les confidences de Jean-Pierre Foucault sur l'assassinat de son père

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité