Un petit SMS, un clic et l'affaire est dans le sac. Des escrocs sévissent sur le site LeBonCoin et n'hésiteront pas à vous voler. Gare aux texto que vous recevez !
IllustrationIstock

Vous avez reçu un SMS douteux suite à une annonce de vente postée sur LeBonCoin ? Attention aux arnaques ! Louise, une particulière cherchant à vendre une armoire sur le célèbre site, a failli tomber dans le piège de malfaiteurs. Contactée il y a plusieurs jours de cela, l’utilisatrice du site a témoigné auprès du Figaro afin d’avertir les autres particuliers présents sur la plate-forme.

Après avoir postée une annonce pour vendre son armoire à une centaine d’euros, Louise a reçu plusieurs SMS lui indiquant qu’un prépaiement avait été effectué. Après vérification sur Google, il s’est avéré que les messages, qui contenaient un lien, provenaient de la Roumanie. Intriguée par la distance géographique existant entre elle et les possibles intéressés, Louise a tout de même cherché à contacter les numéros de téléphones qui avaient cherché à la joindre. Manque de chance ou signe d’une anomalie, personne n’a répondu.

L’utilisatrice a quand même cliqué sur le lien figurant dans les SMS. Elle est alors tombée sur une page ressemblant sérieusement à la page originale du Bon Coin, à quelques fautes d’orthographes près. Par ailleurs, l’adresse du site était "od-leboncoin.info" au lieu de https://www.leboncoin.fr/.

Cette page recommandait à Louise d’indiquer impérativement ses coordonnées bancaires car elles étaient erronées, ce qui empêchait l’envoie de la commande de l’utilisatrice. Elle n’avait pourtant rien commandé, alors elle n’est pas allée plus loin.

Arnaque LeBonCoin : le site alerte vendeurs comme les acheteurs

Le site d’échange entre particuliers a alerté ses utilisateurs. Il assure qu’aucun message de ce type n’est généré de sa part. En outre, ce genre de SMS, appelés phishing, est envoyé dans l’unique but de récupérer vos données personnelles. En cas de doute, LeBonCoin invite ses usagers à se rendre sur le site www.33700.fr, qui lutte contre les SMS indésirables.

Dans le cas de Louise, le site factice a mentionné qu’un paiement de 100€ avait bien été effectué mais que la confirmation de ses coordonnées bancaires était nécessaire pour qu’elle reçoive la somme. Par ailleurs, elle devait effectuer un paiement de 0,01€ pour que ses coordonnées soient validées. Une somme qui parait minime, pourtant 18,5 millions de Français ont acheté et/ou vendu un bien sur la plate-forme en 2018. S’ils avaient tous été victimes de cette arnaque, les escrocs auraient empoché 180 000 euros en l’espace d’une année.

Vidéo : Le bon coin : cette arnaque pourrait vous concerner

Vidéo : Le bon coin : cette arnaque pourrait vous concerner