Il avait pour mission de couvrir à la Grande Borne (à Grigny dans l'Essonne) le "plan Borloo" destiné aux banlieues. Il est réparti dépouillé.

Journaliste d'Europe 1 détroussé : que s'est-il passé ?

Ce mercredi 2 mai aux environs de 13 heures, un journaliste pigiste qui travaille pour le compte d'Europe 1 à un objectif : celui d'illustrer le désormais célèbre "plan Borloo". Un plan, tel que son nom l'indique, initié par l'ancien ministre et qui vise, pour rappel, à ramener le droit à l'égalité républicaine dans les quartiers. Mais rien ne se passe vraiment comme prévu...

A lire aussi : Jean-Louis Borloo n’a pas été Premier ministre à cause de … Naomi Campbell !

Très vite, souligne Le Parisien, le reportage tourne court. Le journaliste est, en effet, pris à partie par des jeunes venus lui parler. Et la discussion se transforme rapidement en agression verbale. Ces derniers lui demandent alors d'expliquer les raisons de sa présence, l'interrogent sur son matériel et finissent par le menacer.

Journaliste d'Europe 1 détroussé : qui sont les agresseurs ?

Garé non loin de là, place aux Herbes, au cœur du quartier de la Grande Borne, le journaliste se retrouve, ensuite, délesté de ses clés de voiture, mais également de sa veste où se trouvait son portefeuille.

Prévenus dans la foulée, les policiers de la brigade anti-criminalité du commissariat de Juvisy-sur-Orge parviennent, toutefois, rapidement à interpeller l'un des deux voleurs. Le jeune homme est âgé de 19 ans. Il devrait comparaitre le 17 juillet prochain devant le tribunal correctionnel d’Evry.

En vidéo - La violente charge de Rachida Dati contre le "plan banlieues" de Jean-Louis Borloo

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.