Le soir de sa disparition, Delphine Jubillar a couché son fils plus tard qu'à son habitude. Une enquête de La Dépêche relate les derniers instants connus de la disparue.
Disparition de Delphine Jubillar : que sait-on des dernières heures chez elle ?AFP

Le mystère reste entier depuis maintenant onze semaines. Delphine Jubillar a quitté son domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre derniers, partant seule avec son téléphone portable et sa doudoune blanche. Depuis, l’affaire pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. Pourquoi la jeune femme a-t-elle quitté la chaleur de sa maison en pleine nuit ? Surtout, à quelle heure a-t-elle claqué la porte ? A-t-elle rejoint quelqu’un, un vieil ami, une connaissance très récente ?

Dans une enquête consacrée à la jeune femme, plus particulièrement aux semaines et aux jours qui ont précédé sa disparition,La Dépêche retrace les dernières heures connues de Delphine Jubillar. Ce soir du 15 décembre, la jeune femme passe la soirée avec son mari et ses enfants, une des dernières avant les fêtes et surtout son départ du domicile familial, prévu au début de l’année 2021. Cette fameuse nuit, les cadeaux de Noël des enfants étaient déjà achetés et emballés. Louis, six ans, était loin de se douter qu'un vélo tout neuf l'attendrait sous le sapin le jour de Noël. Alors que la petite Elyah, un an et demi, est couchée, le couple Jubillar termine de manger. Sur le point de se séparer de son conjoint, Delphine aurait eu l'habitude de dormir sur le canapé du salon selon le quotidien régional. 

Delphine Jubillar : son fils est le dernier à l'avoir vue

Cédric Jubillar va se coucher, mais la jeune femme et son fils profitent respectivement d’une soirée de congés et sans école le lendemain. Il se couche donc plus tard qu’à son habitude. À deux, ils regardent "La France a un incroyable talent" sur M6. Après l'émission, la mère de famille câline et couche son fils.

La dernière personne connue à l’avoir vue est donc Louis, qui a été entendu deux fois par les enquêteurs. Du haut de ses six ans, il a expliqué que sa mère lui avait dit bonne nuit comme tous les soirs et qu’aucune dispute n’avait éclatée entre ses parents. Des cheveux du garçon auraient été prélevés pour vérifier qu'il n'était pas sous l'emprise de somnifères ce soir-là. Car quelques minutes plus tard, une dispute aurait bel et bien eu lieu entre les deux parents...

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.