Pour l'oncle de Delphine Jubillar, la "disparue du Tarn" est toujours vivante. Il livre au Parisien son hypothèse pour expliquer le départ de sa nièce.
Disparition de Delphine Jubillar : le pressentiment de son oncleLe domicile de Delphine Jubillar dans le TarnAFP

Où est Delphine Jubillar ? La jeune infirmière de 33 ans a disparu il y a une semaine après avoir quitté le domicile familial en pleine nuit. Selon les premiers éléments de l’enquête et les témoignages de ses proches, cette mère de deux enfants serait partie de sa maison de Cagnac-les-Mines (Tarn) en pleine nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre. Ses deux chiens l’auraient accompagnée avant de retourner au domicile vers quatre heures du matin. Partie avec son téléphone portable, celui-ci aurait arrêté de borner jeudi 17 décembre au matin.

Disparue du Tarn : une "belle personne, sociable, généreuse"

S’agit-il d’une disparition volontaire, d’un accident ou d’un homicide ? Les enquêteurs n’écartent aucune piste pour l’instant et planchent donc sur ces trois hypothèses, dans l’attente de nouveaux éléments. La famille de Delphine Jubillar, ses amis et ses collègues ont été interrogés, tout comme ses voisins. Une battue citoyenne est d’ailleurs organisée ce mercredi 23 décembre pour tenter de retrouver la jeune femme, qui pourrait toujours être dans les environs.

Si certains craignent le pire, l’oncle de Delphine Jubillar veut croire qu’elle est toujours vivante. Interrogé par Le Parisien, cet homme qui souhaite rester anonyme décrit sa nièce comme une "belle personne, sociable, conviviale, généreuse, dévouée dans son travail d’infirmière et attentive à ses deux enfants". Au moment de sa disparition, la jeune femme devait entamer une semaine de vacances, elle qui travaille habituellement de nuit à la clinique Claude Bernard d’Albi. Comment alors expliquer son départ et son silence depuis une semaine ? L’oncle de "la disparue du Tarn" a une explication…

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.