Un vide-grenier se déroulant dans le Doubs ce week-end a donné lieu à une scène extrêmement surprenante. Des enfants étaient à vendre. Explications.
Istock

Des enfants vendus par lot à un vide-grenier

Ce week-end, sur le vide-grenier de Roche-Les-Beaupré dans le Doubs, les badauds ont pu tomber sur des lots mis aux enchères surprenant. Avec par exemple "le lot Sullivan-Tony", deux enfants, mis à prix à 25 euros.

Comment a été fixé le tarif ? En fonction du prénom, plus il est répandu, plus la mise à prix est basse. Après, elle varie selon que vous achetez un lot ou pas. On est monté à 3 000 euros", a expliqué le faux commissaire-priseur présent sur place, à l’Est Républicain. Il a ajouté : "Je me suis moi-même résolu à vendre ma fille, la plus petite, elle a 5 ans, elle est mignonne, c’est très facile à vendre !" 

Derrière cette scène extrêmement cocasse se cache en réalité des parents d’élèves très sérieux et surtout très en colère. Ils ont voulu par cette fausse mise aux enchères dénoncer la fermeture d’une classe dans l’école de la commune. "On spécule bien sur les graines de courge. Ici, ne pas tenir compte de l’avenir des enfants, c’est spéculer sur leur avenir. Alors certes j’ai demandé à être payé au forfait, je regrette presque. J’aurais dû demander un pourcentage, les enfants se vendent très bien", a ajouté le commissaire-priseur du jour, par ailleurs membre d’une compagnie de théâtre...

Une dizaine d’enfants à vendre sur Le Bon Coin

Comme le signale France 3 Région, depuis le début de l’année, 94 élèves sont répartis en trois classes et non plus quatre comme avant. En cause, un calcul de l’administration que réfutent les parent d’élèves.

Avant de se lancer sans cette grande vente aux enchères, ils avaient d'ailleurs chercher à vendre la classe sur Le Bon Coin. L’annonce, qui est toujours en ligne, propose une : "classe inoccupée à prix sacrifié" et précise : "Proche tous commerces dans un cadre verdoyant, vend classe de maternelle toute équipée ( livres, informatique, jeux...) Voisins un peu bruyants mais attachants. Prix sacrifié par l’inspection académique et à débattre Possibilité de fournir 10 enfants qui n’attendent que de commencer leur scolarité !"

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.