Personne n'apprécie être démarché téléphoniquement. Et pourtant, il est souvent difficile de s'éviter ces désagréables coups de fils. Quelques astuces pour savoir quoi répondre la prochaine fois.
Démarchage téléphonique : quelques astuces pour être enfin tranquille

Non, le démarchage téléphonique n’est pas interdit. Une loi, rappelle en effet Femme Actuelle, est venu encadrer les pratiques des professionnelles du secteurs. Certaines formes de démarchage ont même été mises au ban. C’est vrai pour tous les appels relatifs à la rénovation énergétique ainsi qu’à la vente d’équipements de production d’énergie renouvelable. Attention, cela ne comprend pas pour autant la fourniture de votre électricité ou de votre gaz… Attendez-vous donc à un certain nombre de coups de fil à ce propos. En outre, dans bien des cas, le démarchage demeure tout à fait autorisé ! 

Cependant, il existe désormais davantage de recours pour faire face à de telles situations. Sachez, par exemple, qu’il est possible de signaler tout appel émanant d’une société d’assurance sur le site de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution de lla Banque de France (ACPR). Il est également utile de faire appel à des services tels que SignalConso pour ne plus être dérangé.

Démarchage téléphonique : à quelles sanctions s’exposent les fraudeurs ?

Les sanctions auxquelles s’exposent les professionnels ne respectant pas la loi du 24 juillet 2021 ont été alourdies. L’amende grimpe en effet jusqu’à 75 000 euros pour tout indépendant tandis que pour une société, elle peut monter jusqu’à 375 000 euros. A titre de rappel, elles étaient fixées respectivement à 3 000 et 15 000 euros maximum par le passé.

Cependant, rien de tout cela ne permet de savoir quoi répondre, une fois confronté à l’appel. C’est pourquoi Planet vous propose une petite liste des habitudes pertinentes face à un démarcheur. Plus d’informations à ce sujet dans notre diaporama !

1 - Apprendre à dire non

1/5
1 - Apprendre à dire non

Il n’est pas rare que, face à un bon démarcheur, certains usagers finissent par céder. Parfois, ils se retrouvent donc abonnés à un nouveau service bien malgré eux. La première chose à faire consiste donc à apprendre à dire non, observe le site belge Test-Achat.be. Il n’est pas impoli de refuser une offre promotionnelle, voire de simplement raccrocher si votre choix n’est pas respecté.

2 - Mentir comme un arracheur de dents

2/5
2 - Mentir comme un arracheur de dents

Certains préfèrent ne pas jouer la partie gentiment, indique 20 minutes sur son site. En effet, il arrive que certains de ses lecteurs expliquent être un employé à domicile du numéro contacté, pour ne pas avoir à répondre aux questions du démarcheur. D’autres prétendent que ce dernier a contacté la police… Méfiez-vous, cependant ! Les démarcheurs ont l’habitude de ce genre de réactions et sont formés à les contrer, indique Femme Actuelle.

3 - Répondre sans vraiment répondre

3/5
3 - Répondre sans vraiment répondre

Autre astuce, peut-être plus cruelle que les précédentes : face à un démarcheur un peu insistant, certains Français n’hésitent pas à plaider l’urgence et prétendent revenir dans une ou deux minutes. Ils déposent alors leur téléphone et vaquent à leurs occupations… Jusqu’à ce que, de lui-même, le démarcheur finisse par raccrocher.

4 - Penser à s’inscrire sur Bloctel ou une autre liste anti-prospection

4/5
4 - Penser à s’inscrire sur Bloctel ou une autre liste anti-prospection

Il existe plusieurs listes anti-prospection en France. Être inscrit sur l’une d’entre elles protège normalement du démarchage téléphonique, les professionnels s’exposant à de lourdes amendes s’ils ne les respectent pas. Pensez donc à consulter les conditions d’inscription si vous ne supportez plus ce genre de pratiques !

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.