Delphine Jubillar était en colère contre son mari et semblait très amoureuse du nouvel homme de sa vie. Le soir de sa disparition, c'est à son "amant de Montauban" qu'elle adresse un tout dernier message. Voici ce qu'elle lui a écrit.
Delphine Jubillar : le tout dernier message qu'elle a envoyé à son amantAFP

Les derniers échanges d’un couple au bord de la rupture. Quelques semaines avant sa disparition, Delphine Jubillar sait qu’elle va quitter son mari très prochainement. Anniversaire surprise, lettre d’amour, texto lui rappelant qu’il l’aime… Le trentenaire – qui fait figure de principal suspect dans la disparition de sa femme – tente d’obtenir une dernière chance auprès de celle qu’il connaît depuis plus de quinze ans.

Delphine Jubillar : ses reproches à son mari par SMS

Pourtant, rien n’y fait. Dans ses derniers messages à son mari, auxquels La Dépêche a eu accès, Delphine Jubillar lui reproche une "vie de Bidochon" dont elle ne veut plus. Elle lui annonce qu’il n’y aura pas de retour en arrière possible, écrivant : "Je me fous des conséquences, ce n'est pas moi qui aie le plus à perdre". Le lien semble définitivement rompu du côté de la jeune femme.

Si Delphine Jubillar s’apprête à quitter le domicile familial, c’est aussi pour débuter un nouveau chapitre de sa vie avec un autre homme, rencontré quelques mois plus tôt. Cet "amant de Montauban", tel qu’il a été surnommé, a connu la jeune femme sur un site de rencontres et tout est allé très vite entre eux, comme il le racontait au Parisien au mois de juin. Ils avaient notamment pour projet de s’installer ensemble près d’Albi, dans le Tarn, à seulement quelques kilomètres du village de Cagnac-les-Mines.

Si cet homme a un rôle central dans l’affaire, c’est parce qu’il est une des dernières personnes à avoir eu des nouvelles de Delphine Jubillar. Le soir du 15 décembre, c’est en effet à lui qu’elle envoie son tout dernier message. On savait déjà qu’elle lui avait envoyé une photo d’elle à 22h58, alors en tenue de nuit. Comme l’explique La Dépêche, elle a ajouté des mots simples à son MMS : "Bonne nuit mon amour". C’est le dernier message qu’elle enverra depuis son téléphone, qui n’a toujours pas été retrouvé. Cédric Jubillar, mis en examen pour "homicide volontaire par conjoint", conteste toute implication dans la disparition de sa femme.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.