Ce jeudi 7 mai après-midi, à 16h, Edouard Philippe annoncera les derniers détails du plan de déconfinement, depuis Matignon. Voici ce que l'on sait déjà sur les documents que vous devrez avoir sur vous dès le 11 mai.
Déconfinement : les documents à avoir sur vous lors de vos déplacementsIllustrationIstock

Attestation employeur, carte d’identité… Quels documents devrez-vous avoir sur vous en permanence ? Si les déplacements dans un rayon de 100 km ne seront plus limités et ne nécessiteront plus d’attestation dérogatoire de sortie à partir du 11 mai, le déconfinement, ne sera pas non plus synonyme de liberté totale.

Le Premier ministre annoncera d’ailleurs ce jeudi 7 avril à 16h, depuis Matignon, les derniers détails du plan de déconfinement du gouvernement.

La plupart de éléments sont d’ores et déjà connu. Pour limiter la propagation du nouveau coronavirus et éviter une seconde vague, le déconfinement se fera progressivement, et les règles seront ajustées en fonction des résultats obtenus.

Dans les transports en commun, les mesures seront strictes. Le port du masque y sera notamment obligatoire. Pour ne pas créer d’encombrement et respecter les mesures sanitaires en vigueur aux heures de pointe, l’Île-de-France a d’ailleurs établit une charte avec l’État, les collectivités, les employeurs, les syndicats et les opérateurs de transports, ce mercredi 6 mai. L’offre sera par ailleurs réduite de 80 % environ.

Déconfinement : attestation employeur obligatoire dans les transports en Île-de-France

Objectif de cette charte : lisser les heures de pointe dans les transports (entre 05 h 30 et 10 h 30 le matin, puis entre 15hH0 et 19 h 30 l’après-midi), et favoriser le télétravail dans les entreprises. C’est pourquoi les usagers devront se procurer une attestation de leur employeur pour prendre les transports en commun, rapporte Ouest France.

Les horaires auxquels chaque salarié est autorisé à rejoindre son lieu de travail devront y être précisés. Les agents de contrôle pourront vous la demander, en plus de votre carte d’identité, a indiqué le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, ce jeudi matin sur France 2.

Si aucune amende n’est pour l’heure prévue, sans attestation, l’accès aux transports pourrait vous être refusé.

Qu’en est-il pour les autres déplacements ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.