Le soirée a été particulièrement difficile pour le président de la République, le 15 juillet. Emmanuel Macron a dû essuyer de nombreuses critiques.

Accueil glacial pour le président de la République. Sifflé puis hué, Emmanuel Macron n’était visiblement pas le bienvenu au stade de France ce samedi 15 juin. Le chef de l’Etat, venu assister à la finale du Top14 opposant Toulouse à Clermont, a passé un moment plutôt difficile, explique le HuffingtonPost. Entre le mécontentement du public et les remarques des joueurs, le locataire de l’Elysée a tenté de faire bonne figure tout au long de la soirée.

Protocole oblige, le président a serré la main de chacun des 46 joueurs présents sur la pelouse. Ces derniers ne se sont pas retenus de glisser quelques messages politiques à Emmanuel Macron. "Monsieur le président, il faudrait faire un effort sur l'écologie", lui a lancé le rugbyman toulousain, Clément Castet. Maks Van Dyk, son coéquipier a fait une toute autre demande au chef de l’Etat.

"Je peux avoir la nationalité française s’il-vous-plait", a demandé le joueur.

Ce à quoi Emmanuel Macron a répondu, tout sourire, "Banco ! On lance la procédure". Le rugbyman de 27 ans né à Johannesburg (Afrique du Sud) a exprimé sa fierté d’être en France, il a rejoint le stade toulousain depuis maintenant 3 années.

Emmanuel Macron copieusement hué : il n’était pas la seule cible des supporters

Durant le match, remporté par l’équipe de Toulouse avec un score de 24 à 18, le président de la République était accompagné de Bernard Laporte, président de la Fédération Française de rugby et de Paul Goze, président de la ligue nationale de rugby.

Selon David Reyat, envoyé spéciale en tribunes pour Le Figaro, les sifflets des 80 000 spectateurs étaient également destinés aux deux présidents sportifs. En février dernier, Bernard Laporte a déjà été la cible d’une bronca, explique le HuffPost, c’était à l’occasion du dernier match du XV de France.

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.